29/01/2023
Un influenceur français accusé d’avoir participé à une arnaque NFT (rug pull)

Un influenceur français accusé d’avoir participé à une arnaque NFT (rug pull)

La collection de NFT Billionaire Dogs Club s’est révélée être une arnaque de grande ampleur et tout porte à croire que son promoteur, une star de la télé-réalité, s’est tiré avec une partie du butin.

Sur le million de dollars disparus après le lancement de ces jetons non-fongibles, Laurent Correia aurait touché 500 000 dollars. Mais que fait la police ? Apparemment, pas grand chose, puisque l’influenceur continue d’exposer son train de vie fastueux sur les réseaux sociaux, sans l’ombre d’un remords.

Homme de paille ou cerveau de l’opération, Laurent Billionaire court toujours

Mélanger la téléréalité au marché NFT n’est pas forcément le gage de tomber sur des gens honnêtes. L’affaire qui nous occupe démarre par un thread Twitter qui accuse clairement l’entrepreneur Laurent Correia, qui a fait activement la promotion du projet Billionaire Dogs Club, une série de NFT qui se sont vendus sur OpenSea à 0,1 ETH pièce en prévente, et 0,2 ETH lors de la sortie du projet début avril. La perspective d’argent facile a attiré de nombreux investisseurs, galvanisés autour d’un Discord de 90 000 membres et des vidéos promotionnelles à base de fêtes endiablées sur des yachts et de cadeaux de luxe.

Tout compte fait, cette arnaque pas si subtile aura réuni plus d’un million de dollars et l’équipe a vendu plus de 2 000 chiens de pixels à la valeur purement nominative. Quelques jours plus tard, aucune trace de l’équipe qui a supprimé les comptes Discord et Twitter de Billionaire Dogs. L’intéressé, Laurent Correia, est fortement soupçonné d’avoir organisé le rug pull puisque 500 000 dollars auraient été transférés sur son compte après le départ de l’équipe.

Le nom de l’influenceur / homme d’affaires / escroc nous est familier chez Clubic car il a déjà trempé dans une affaire de promotion illégale de produits crypto fin 2021. Sur les récentes accusations, pas de réponse de l’intéressé qui se contente de poster des photos de Dubai sans donner son avis sur les bienfaits du web3.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *