29/01/2023
The Merge : le plus gros événement sur la blockchain Ethereum aura lieu en août

The Merge : le plus gros événement sur la blockchain Ethereum aura lieu en août

Le développeur Ethereum Preston Van Loon a vendu la mèche durant une conférence la semaine dernière. La transition du réseau nommée « The Merge » est prévue pour la fin de l’été.

Maintes fois repoussé, le passage du Proof of Work au Proof Of Stake est censé être le Graal pour une blockchain plus écologique et des frais de transactions diminués. Pourtant, cette phase se heurte à des difficultés qui pourraient encore (et toujours) repousser son implémentation.

Mise à jour en août, si « tout se passe bien »

Prévue pour fin juin, et plusieurs fois repoussée, la révolution The Merge devrait voir le jour au milieu du mois d’août, « si tout se passe bien », selon les organisateurs de la conférence Permissionless du 19 mai 2022. On y a notamment appris que l’importante mise à jour est encore en phase de test.

Ethereum est toujours la deuxième blockchain mondiale en termes de capitalisation, et ses problèmes sont bien connus de ses utilisateurs : frais de transactions élevés et lenteur du système sont pointés du doigt. Malgré de nombreuses améliorations apportées, comme l’utilisation de réseaux de layer 2 tels que Polygon et Optimism pour augmenter la capacité du volume de transaction, une révolution comme The Merge est toujours très attendue par la communauté.

D’autant que le temps presse avant que la difficulty bomb, c’est-à-dire un ralentissement du temps de la validation des blocs, entre en jeu. Cette difficulty bomb risque de faire passer la validation d’un bloc de 12 à 20 secondes, ce qui occasionnera un ralentissement encore plus conséquent d’Ethereum. Seule une mise à jour comme The Merge pourrait pallier cette difficulté.

Passage au Proof of Stake : quelles conséquences ?

On parle du passage du Proof of Work (le minage de bloc traditionnel) au Proof of Stake (preuve d’enjeu) comme une solution miracle. L’impact écologique du réseau pourrait être considérablement réduit, et les chiffres annoncés – 99,5 % d’impact énergétique en moins – devraient considérablement réduire les mégawatts demandés pour la validation d’un bloc. Les frais de transactions devraient eux aussi diminuer drastiquement.

Ce nouveau procédé devrait être testé à partir du 8 juin grâce à un testnet nommé « Ropsten », composante de la transition au PoS, principale caractéristique de The Merge. En attendant, le cours actuel de l’ETH semble être stabilisé vers le support des 1 800 euros, après une chute brutale de 1 000 euros au début du mois de mai.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *