05/03/2024
Binance arrête certains produits de trading en France

Sous pression depuis une semaine, Binance US s’inquiète de faire faillite



La filiale américaine de Binance considère qu’un gel de ses actifs par le gendarme boursier américain peut l’amener à faire faillite.

La survie de Binance US, la filiale américaine de Binance, est en jeu. La semaine dernière, le gendarme boursier américain, la SEC, a déposé devant le tribunal fédéral du district de Columbia une demande visant à obtenir le gel des actifs de Binance US de manière temporaire. La décision du tribunal est attendue pour ce mardi.

Se sentant en danger, Binance a décidé de montrer les crocs. Ce lundi, le géant des cryptomonnaies a indiqué que la position de la SEC était « déraisonnable et illogique ». Un gel total des actifs pendant 10 jours « serait désastreux pour les affaires de Binance US », déplore la société. En outre, cette mesure pourrait « nuire principalement aux clients de Binance US, conduisant effectivement à sa faillite, et l’empêchant de se défendre dans ce litige ».

Depuis les accusations de la SEC, la plateforme américaine a déjà dû prendre des décisions radicales à l’égard de ses clients, de la ferrmeture de certaines paires de trading, en passant par la fin des dépôts sur sa plateforme et la fin des retraits en dollars dès ce mardi. Selon la société spécialisée Kaiko, la profondeur de marché de Binance US a d’ailleurs chuté de 78 % depuis le dépôt de la plainte de la SEC.

13 chefs d’accusation

Pour rappel, la SEC a déposé 13 chefs d’accusation contre Binance lundi dernier, quelques mois après la plainte déposé par la CFTC également à son encontre. L’autorité considère que Binance et Binance US auraient dû s’enregistrer en tant que bourses aux Etats-Unis. La SEC accuse ainsi Binance d’avoir permis à des clients américains de négocier des actifs sur la plateforme Binance sans autorisation. De même, les actifs proposés à l’achat et à la vente sur Binance, comme sa cryptomonnaie native le BNB ou encore le BUSD, sont considérés comme des titres financiers (securities) au sens de la SEC, qui doivent donc être règlementés par l’autorité.

Dans son dépôt ce lundi, Binance US affirme avoir fait des « efforts significatifs » pour coopérer avec la SEC depuis décembre 2020. Par ailleurs, alors que la SEC considère que Binance et ses entités ont mélangé les fonds des clients, Binance a répondu qu’elle conservait « les devises fiduciaires de ses clients dans des comptes distincts ouverts auprès de ses partenaires bancaires, séparément des fonds de l’entreprise ».

Une chose est sûre: l’industrie crypto attend la décision du tribunal sur le gel ou non des actifs de Binance US. Une décision qui aura un impact sur sa survie.



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *