01/03/2024
Sa galerie parie sur l'art numérique

Sa galerie parie sur l’art numérique



Et si les nouvelles technologies avaient une valeur artistique ? Julie Corver (30 ans) en est convaincue au point d’avoir écrit une thèse sur le marché de l’art numérique avec son associée Laurie Bonin (29 ans), rencontrée dans un master sur l’entrepreneuriat à HEC. Passionnées par le monde de la culture tout en le trouvant un brin conservateur, ces deux amies ont décidé de promouvoir les artistes digitaux, ceux qui troquent les pinceaux pour les souris d’ordinateur, les stylets numériques et autres logiciels de création visuelle.

Tableaux, photos, vidéos, les modes d’expression sont variés. Mais, pour faire de bonnes affaires, mieux vaut viser une clientèle professionnelle. D’où la création à Paris en 2019 d’Artpoint, dans le but de louer aux entreprises des œuvres réalisées par des artistes sélectionnés dans des salons et sur les réseaux sociaux. Sièges de grands groupes, halls d’hôtel, couloirs de centres commerciaux… les endroits ne manquent pas où des écrans peuvent diffuser les œuvres. Un service d’installation de supports numériques est même prévu si les entreprises n’en disposent pas. Et ça marche. Déjà une petite centaine de sociétés (BPCE, Hilton, Unibail…) se sont laissé convaincre pour embellir le quotidien de leurs salariés ou de leurs clients.

La suite sous cette publicité

La suite sous cette publicité

À LIRE AUSSI

Art et NFT : le Musée d’Orsay se réinvente avec l’artiste Agoria

«Elles peuvent piocher selon les formules dans une base de quelque 6 000 œuvres réalisées par près de 400 artistes, rémunérés en droits d’auteur», expliquent les deux fondatrices. Des achats sont aussi possibles avec une certification numérique (NFT). Pour assurer ce développement, une levée de fonds de 1,2 million d’euros a été réalisée en 2022 auprès de business angels. Mais il faut aller vite. S’il n’y a pas encore de réel concurrent en France, ce n’est pas le cas aux Etats-Unis et en Israël. Or ce marché digital est évidemment peu sensible aux frontières. Artpoint a lui-même déjà décroché des clients à New York ou à Singapour.

À LIRE AUSSI

Jean-Michel Pailhon (Grail Capital) : “Le marché de l’art numérique NFT pourrait atteindre 1.000 milliards de dollars d’ici 2030”

>> Notre service – Découvrez les meilleurs tarifs d’Assurances Responsabilité Civile (RC) Professionnelle



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *