08/02/2023
retour sur une descente aux enfers dans le sillage de Three Arrow Capital

Retour sur une descente aux enfers dans le sillage de Three Arrow Capital

Le courtier en cryptomonnaies fondé en 2017 s’est retrouvé dans la tourmente suite à une combinaison de différents facteurs. Voyager Digital vient de se placer sous le régime des faillites à New-York.

La chute du fond d’investissement singapourien Three Arrow Capital (3AC) a fait une première victime. Le courtier en cryptomonnaies canadien Voyager Digital, qui était fortement exposé à 3AC, s’est placé sous le régime des faillites à New-York (chapitre 11 de la loi américaine) afin d’oeuvrer à sa restructuration.

« Cette réorganisation complète est la meilleure façon de protéger les actifs de la plateforme et de maximiser la valeur pour toutes les parties prenantes, y compris les clients », a déclaré Stephen Ehrlich, chef de la direction de Voyager dans un communiqué de presse.

Plus de 100.000 créanciers concernés

Fondée en 2017, Voyager Digital dispose d’environ 1,3 milliard de dollars de cryptomonnaies ainsi que de 350 millions de dollars de liquidités détenues à la Metropolitan Commercial Bank. Selon le dépôt de bilan de Voyager Digital, ses actifs se situent dans une fourchette de 1 à 10 milliards de dollars, au même titre que ses dettes. La société estime également avoir plus de 100.000 créanciers.

Pour justifier ce choix, la société a évoqué différents facteurs: la volatilité des cryptomonnaies durant les deux derniers crypto-krachs, ainsi que le défaut de paiement de 3AC. Pour rappel, ce dernier n’a pas été en mesure de rembourser son prêt auprès de Voyager Digital de 15.250 bitcoins (soit l’équivalent de 320 millions de dollars au cours du bitcoin à cette période) et de 350 millions de dollars du stablecoin USDC… Soit au total environ 670 millions de dollars.

Si le processus de chapitre 11 aboutit, il devrait permettre aux clients de rétablir leurs accès à la plateforme, de récupérer « une combinaison » de cryptomonnaies déposées et de détenir de « nouvelles actions » de Voyager Digital, qui est cotée à la Bourse de Toronto.

Pour rappel, Voyager Digital qui compte 3,5 millions de clients a interrompu ce vendredi les retraits, les dépôts et les transactions de ses utilisateurs.

« Cette décision a été extrêmement difficile à prendre, mais nous pensons que c’est la bonne, compte tenu des conditions actuelles du marché », avait déclaré Stephen Ehrlich.

Le même-jour, le fonds 3AC s’est placé sous le régime américain de la protection des faillites (chapitre 15).

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *