03/10/2023
Pourquoi le portefeuille numérique est le nouvel or du marketing

Pourquoi le portefeuille numérique est le nouvel or du marketing



Le paysage marketing a changé ces dernières années et est prêt à être bouleversé dans les années à venir. Des réglementations strictes, le retrait des cookies tiers, la génération Z soucieuse de la confidentialité, etc., augmenteront les coûts d’acquisition client (CAC). Le directeur marketing moyen dépensera probablement de l’argent pour payer un supplément pour des données de meilleure qualité et sans partie et pour susciter un engagement plus élevé des consommateurs.

Au milieu de cette évolution, Web3 apparaît comme un phare de possibilités pour un Internet sans cookies. L’application phare sera le portefeuille numérique appartenant à l’utilisateur, capable de reconfigurer les relations consommateur-marque en mettant l’accent sur la confidentialité.

Facteurs clés

Augmentation du coût d’acquisition client (CAC)

Le marché numérique est plus saturé que jamais, avec d’innombrables marques rivalisant pour attirer l’attention des utilisateurs. Cela a conduit à une augmentation exponentielle des coûts d’acquisition client (CAC). Les entreprises trouvent plus difficile et plus coûteux de capter et de retenir l’attention des utilisateurs à l’aide de méthodes traditionnelles. Avec ce CAC en plein essor, les marques recherchent des moyens plus efficaces, directs et personnalisés de se connecter avec les utilisateurs. Un portefeuille compatible NFT avec des identifiants uniques apparaît comme un nouveau canal pour établir la confiance dans un Internet appartenant aux consommateurs.

Retrait des cookies tiers

Google annonce L’idée de supprimer progressivement les cookies tiers d’ici 2024 a provoqué une onde de choc dans tout l’écosystème de la publicité numérique. En tant que l’un des acteurs dominants de l’arbitrage de données, cette décision a souligné un changement sismique de l’ancienne garde du suivi des données basé sur le navigateur vers une expérience de navigation plus centrée sur la confidentialité. Ce changement pourrait rendre plus difficile pour les spécialistes du marketing de cibler, d’engager et de connaître leurs consommateurs.

Données démographiques soucieuses de la confidentialité

Le public est de plus en plus conscient de la confidentialité en ligne avec l’émergence de nouveaux segments démographiques et l’accent mis par la génération Z sur la souveraineté numérique. Ces utilisateurs exigent de la transparence sur la manière dont leurs données sont utilisées et se méfient des mécanismes de suivi traditionnels, poussant encore davantage les marques à repenser leurs stratégies d’engagement.

Règlements à venir

Les régulateurs mondiaux rattrapent leur retard dans le domaine numérique en évolution. Du règlement général sur la protection des données de l’Union européenne (RGPD) à la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA) Aux États-Unis, les gouvernements imposent des règles strictes sur la collecte, l’utilisation et le partage des données. De tels paysages réglementaires nécessitent des solutions innovantes qui respectent la vie privée des utilisateurs tout en garantissant un engagement transparent avec la marque.

Le portefeuille numérique : la réponse de Web3 à un Internet sans cookies

Face à ces enjeux, le portefeuille numérique apparaît comme la solution pionnière de Web3. Alors, pourquoi le portefeuille est-il sur le point de devenir le nouveau cookie ?

Connexion directe entre les utilisateurs et les marques

Grâce aux portefeuilles numériques, les marques peuvent établir une relation directe 1:1 avec les utilisateurs. Au lieu de s’appuyer sur des intermédiaires et des trackers tiers, les marques peuvent interagir avec les utilisateurs de manière hyper-personnelle et significative. Les portefeuilles favorisent l’appropriation et la confiance des utilisateurs pour permettre des expériences personnalisées basées sur les véritables préférences de l’utilisateur.

Confidentialité inhérente

Les portefeuilles numériques, à la base, reposent sur les principes de décentralisation et de confidentialité. Contrairement aux cookies qui suivent l’activité des utilisateurs sur le Web, les portefeuilles donnent aux utilisateurs un contrôle total sur leurs données. Les marques ne peuvent accéder aux informations que si l’utilisateur le permet (opt-in), créant ainsi une relation transparente et consensuelle, renforçant la fidélité et le ratio prêt/valeur combiné (CLTV) dans un échange de valeur mutuel.

Utilitaire multidimensionnel

Contrairement aux cookies, qui servent principalement à un objectif de suivi, les portefeuilles sont multidimensionnels. En plus de faciliter les transactions, ils peuvent stocker une variété d’actifs numériques tels que des offres, des expériences, des accès, des NFT (jetons non fongibles), etc. Pour les marques, cela offre une pléthore d’opportunités pour créer des propositions de valeur et des expériences uniques. Imaginez des programmes de fidélité basés sur des récompenses symboliques ou un accès exclusif à l’art numérique pour les passionnés de la marque.

Engagement à long terme

Avec les cookies, l’engagement des utilisateurs était souvent éphémère et fragmenté. Les portefeuilles numériques peuvent favoriser des relations à long terme. En se connectant au portefeuille d’un utilisateur, les marques peuvent maintenir une connexion durable, en proposant des services, des produits ou des expériences sur une période prolongée avec de meilleurs taux de rétention et moins de désabonnement, ce qui se traduit par une CLTV plus élevée.

L’avenir de l’engagement de marque

La promesse du Web3 d’un écosystème numérique décentralisé et centré sur l’utilisateur se concrétise lentement. Alors que les cookies tiers deviennent obsolètes, le portefeuille numérique apparaît comme un canal résilient, adaptable et innovant pour l’engagement des marques dans cette nouvelle ère.

Les marques désireuses de s’engager dans cette transformation bénéficieront d’un avantage concurrentiel. En se concentrant sur des relations authentiques, transparentes et à long terme facilitées par les portefeuilles, ils peuvent réduire le CAC, renforcer la fidélité et stimuler la CLTV.

Cependant, les marques doivent adopter des portefeuilles ouverts et ne pas créer leurs propres silos ou portefeuilles de garde. Les portefeuilles cloisonnés signifieront simplement utiliser de nouvelles technologies pour piloter leurs anciennes méthodes de stockage de données, ce qui pourrait diminuer la confiance des utilisateurs.

Les portefeuilles ouverts et non dépositaires offrent aux directeurs marketing l’opportunité unique d’élaborer des récits de marque autour de la confidentialité et de l’engagement direct, qui trouvent un écho auprès des consommateurs d’aujourd’hui. L’exploitation des portefeuilles numériques permet des expériences de marque personnalisées et des stratégies basées sur les données, offrant des voies innovantes d’engagement entre les marques et générant potentiellement plus de revenus.

Réflexions finales

L’Internet sans cookies présente une opportunité et non un risque. Elle a la capacité de redéfinir et de renforcer le lien et la confiance entre les consommateurs et les marques. Un portefeuille numérique appartenant à l’utilisateur peut devenir le remplacement amélioré et sophistiqué des cookies obsolètes de l’incarnation précédente d’Internet.

Nitin Kumar est PDG de croissance et co-fondateur de zblocs. Il est un leader reconnu, auteur, ancien associé-conseil et investisseur en capital-risque.

Cet article a été publié par Cointelegraph Innovation Circle, une organisation contrôlée de cadres supérieurs et d’experts du secteur de la technologie blockchain qui construisent l’avenir grâce au pouvoir des connexions, de la collaboration et du leadership éclairé. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles de Cointelegraph.



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *