24/04/2024
La présentation de Apple Vision Pro // Source : Apple

Pour Zuckerberg, l’Apple Vision Pro, c’est juste « une personne assise seule sur un canapé »


Mark Zuckerberg a donné son avis sur l’Apple Vision Pro. Et pour le dirigeant de Meta, ce casque de réalité mixte est un appel à l’isolement. Un projet qui s’oppose selon lui à son métavers et à ses caques de réalité mixte, qu’il décrit comme beaucoup plus ouverts.

Depuis son officialisation le 5 juin 2023, l’Apple Vision Pro est dans les discussions de tous les passionnés de tech et suscite beaucoup de débat. Pour Numerama, c’est peut-être l’ordinateur du futur, même s’il représente, auprès du public, à un imaginaire dystopique peu rassurant pour l’avenir. Même Mark Zuckerberg semble avoir son avis sur la question. Selon un article de The Verge publié le 8 juin 2023, le Vision Pro ne suscite pas vraiment d’excitation chez le PDG du groupe Meta.

Au cours d’une rencontre avec les employés de l’entreprise, Zuckerberg s’est exprimé sur les ambitions du casque d’Apple. Pour lui, le Vision Pro partage une vision du futur assez solitaire, même individualiste. Pour appuyer son opinion, il a mis en avant le fait que « toutes les démos qu’ils ont montrées ont une personne assise seule sur son canapé ». Une vision que Zuckerberg dit ne pas partager : « Ça pourrait être le futur de l’ordinateur, mais ce n’est pas ce que je veux ».

Un casque génial mais qui isolerait trop ?// Source : Apple

Zuckerberg affirme que son métavers isole moins que le Vision Pro

Dans son propos, Mark Zuckerberg a insisté sur une prétendue différence de philosophie entre Apple et Meta. Il a expliqué à ses employés que cette « annonce met vraiment en évidence la différence de valeurs et de vision que nos entreprises apportent dans ce domaine, d’une manière qui me semble très importante ». Il affirme que l’Apple Vision Pro isolerait son utilisateur du reste du monde. Ce qui serait l’inverse du Meta Quest Pro, qui, selon lui, veut faire interagir les gens d’une « d’une nouvelle manière » afin qu’ils « se sentent plus proches », tout en restant « actifs et en faisant des choses ».

Paradoxalement, le groupe ne fait pas vraiment mieux. Le métavers et son expérience fermée, qui emmène l’utilisateur dans un monde totalement virtuel pour échapper à la réalité, ne rassemble pas vraiment. Il isole, fait oublier les proches. Le métavers peut-il être autre chose qu’un Internet, en pire ? D’autant qu’il accentue les pratiques toxiques qu’on voit déjà dans le monde réel, comme le harcèlement sexuel.

Le métaverse n'est pas un endroit sûr // Source : Canva
Le métaverse n’est pas un endroit sûr // Source : Canva

Cela n’empêche pas Zuckerberg d’affirmer haut et fort que son casque reste plus ouvert, notamment sur les prix. L’Apple Vision Pro, qui coûtera un peu plus de 3 250 euros, est nettement plus cher que le Quest 3, qui devrait coûter entre 450 et 500 euros en Europe. Même le Meta Quest Pro coûte beaucoup moins cher, avec un tarif de lancement de 1 000 euros. Zuckerberg y voit là la preuve qu’Apple s’adresse à un public beaucoup plus fermé que Meta, qui cherche à proposer des « produits qui soient aussi accessibles et abordables que possible pour tout le monde ».

Le milliardaire estime aussi que l’Apple Vision Pro ne présente pas non plus des technologies que Meta n’a « pas exploré », et qu’au final, ce casque n’est pas vraiment très innovant par rapport à ceux de Meta.

Malgré la dimension philosophique que Zuckerberg essaye d’apporter à son discours, sa vision n’en demeure pas moins ancrée dans les objectifs de rentabilité de Meta. Le groupe a investi plusieurs milliards d’euros dans ses casques et le métavers. Mais il a aussi beaucoup perdu. Ainsi, quand Zuckerberg dit que ses produits peuvent être achetés par tout le monde, c’est aussi parce que vendre à un plus grand nombre des casques à 500 euros peut relever d’une meilleure conquête du marché que de vendre un casque à plus de 3 000 euros à une communauté d’acheteurs plus réduite.

Le Meta Quest 3, présenté comme l’alternative low cost

Cette analyse du propriétaire d’Instagram s’inscrit dans sa volonté de présenter le Meta Quest 3 comme une alternative low-cost à l’exorbitant casque d’Apple. Meta souhaiterait devenir la solution pour les personnes intéressées par le produit d’Apple mais qui n’auraient pas le budget. Et pour cela, le Quest 3 n’hésite pas à reprendre certaines fonctions du Meta Quest Pro, le casque haut de gamme du groupe. De plus, comme dans le casque d’Apple, le Quest 3 devrait reposer la majeure partie de son expérience sur la réalité mixte.

Meta Quest 3 // Source : Meta
Meta Quest 3 // Source : Meta

Évidemment, pour rester moins cher, le Quest 3 devra faire plusieurs concessions techniques. La qualité des écrans ou le nombre de caméras ne seront pas au niveau du Vision Pro, qui au vu de son prix, devrait faire bien mieux. Mais Meta aura l’avantage de proposer une expérience plus abordable et son expertise des réseaux sociaux, primordiale pour proposer un casque qui « rassemble », comme le souhaite Zuckerberg.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *