05/02/2023
Pour le créateur du DogeCoin, 95% des crypto sont des arnaques

Pour le créateur du DogeCoin, 95% des crypto sont des arnaques

Pour cracher sur l’univers des crypto-monnaies, qui de mieux que Billy Markus, le co-fondateur de l’un des projets les plus extravagants, la crypto DogeCoin ?

Selon une statistique inventée par Markus lui-même, 95 % des projets crypto sont des arnaques et 95 % des gens impliqués dans la crypto sont des « enfoirés ». En lançant de nombreuses piques du même acabit sur Twitter, l’homme a attiré l’attention d’Elon Musk, ce qui vaut bien tout le DOGE du monde.

Tirer sur l’ambulance, mais rester pote avec Elon Musk

La bio Twitter de Billy Markus annonce la couleur. Avec un pseudo comme Shibetoshi Nakamoto, il déclare ne plus faire partie du projet DogeCoin, mais reste très impliqué dans le trade des NFT et la propagation de projets qui, à l’instar de son jeton frappé du sceau du chien légendaire, ne semblent pas avoir grand intérêt autre qu’une spéculation folle. Son dernier post Twitter reste dans la même veine.

Avec près de 1 950 retweets, le message que l’homme souhaite faire passer se résume en somme au fait que l’univers des crypto-monnaies reste gouverné par des « enfoirés », dont il admet complètement faire partie. Selon ses dires en décembre, l’homme possédait plus de 220 000 DOGE, une somme équivalente à 19 000 dollars actuels.

En revanche, le site BeinCrypto rapporte que le cofondateur de DogeCoin est en bons termes avec Elon Musk, qui partage son goût pour les déclarations provocantes. Rappelons aussi que les liens entre le patron de Tesla et le DogeCoin sont plutôt intéressants. En février 2022, Musk annonçait que le paiement des produits dérivés de Tesla serait possible par DogeCoin.

La débâcle des cryptos, la faute aux arnaqueurs

Comme l’ensemble des crypto-actifs, le DogeCoin s’est pris une volée de bois vert début mai, alors qu’il était déjà très éloigné de son All Time High de mai 2021, où il s’échangeait à 0,52 euro pour 1 DogeCoin. Les ambitions de ce jeton, dont l’écosystème reposait sur une vaste blague, sont revues à la baisse et même son créateur s’est désolidarisé du projet il y a quelques années.

Billy Markus soutient toujours que l’ensemble du marché des crypto-monnaies est constitué d’arnaqueurs, faisant sûrement référence à la récente chute libre de l’écosystème Terra et Luna, des jetons dont les prix ont chuté brutalement, ruinant au passage des milliers d’investisseurs. L’instigateur de ces projets, un Sud-Coréen nommé Do Kwon, est récemment descendu de son piédestal avec plus de 45 milliards de dollars évaporés dans la nature.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *