05/02/2023
Meta Platforms : la croissance ralentit au T1, mais le titre flambe !

Meta Platforms : la croissance ralentit au T1, mais le titre flambe !

Meta Platforms a publié mercredi soir une batterie de chiffres mitigée, qui a cependant permis au titre de bondir dans les cotations électroniques après la clôture. Le bénéfice net et le nombre d’utilisateurs actifs de la maison mère de Facebook, Instagram et WhatsApp, ont ainsi battu les attentes du marché au premier trimestre. En revanche, le chiffre d’affaires a déçu.

L’action Meta s’envolait de plus de 19% post-séance après cette publication. Le titre avait perdu 3,3% en clôture, terminant à 174,95$, affichant une perte de 48% depuis le début 2022. L’action avait plongé en janvier après ses résultats au 4e trimestre 2021 plombés par les changements imposés par Apple qui compliquent le ciblage publicitaire.

Au premier trimestre 2022, le bénéfice du géant américain des réseaux sociaux s’est élevé à 7,47 milliards de dollars (2,72$ par action) en baisse de 21% par rapport à la même période de 2021 (9,5 Mds$ et 3,3$ par action). Le consensus des analystes était cependant logé encore plus bas, à 2,56$ par action, la direction de Meta ayant prévenu en janvier que le groupe affrontait des « vents contraires ».

La croissance la plus faible depuis 10 ans

De plus, le géant d’internet a rapporté un nombre d’utilisateurs actifs quotidiens supérieur aux estimations de Wall Street. Cette mesure clé pour les annonceurs, qui témoigne de l’activité sur la plateforme, s’est établie à 1,96 milliard fin mars, légèrement au-dessus de l’estimation de 1,95 milliard, selon les données IBES de Refinitiv.

En revanche, les ventes ont déçu, ainsi que les prévisions du groupe pour le 2e trimestre. Le chiffre d’affaires du 1er trimestre a totalisé 27,9 Mds$, en hausse de 7%, mais inférieure au consensus de 28,3 Mds$ établi par le cabinet FactSet. En outre, cette progression est la plus faible affichée par le groupe depuis 10 ans. Les prévisions de chiffre d’affaires pour le trimestre en cours ont également déçu les attentes de Wall Street. Les ventes sont ainsi attendues entre 28 et 30 Mds$ contre 30,7 Mds$ de consensus.

Environnement plus difficile pour la publicité en ligne

La direction évoque de nombreux facteurs limitant les perspectives, dont l’inflation, les problèmes de « supply-chain », la guerre en Ukraine, le ralentissement économique en Europe, la concurrence de réseaux comme TikTok ainsi que les changements imposés par Apple qui rendent plus difficile le ciblage publicitaire.

Les comptes mitigés de Meta suivent de 24 heures les résultats trimestriels décevants d’Alphabet, la maison mère de Google, qui reflètent un contexte plus difficile pour la publicité en ligne dans un environnement compliqué par la guerre en Ukraine et la flambée de l’inflation qui pèse sur les dépenses des ménages.

La semaine dernière, Snap avait aussi publié un chiffre d’affaires un peu inférieur aux attentes des marchés, dans un environnement concurrentiel toujours ardu pour Snapchat, son application de partage de photos et de vidéos. En revanche, Pinterest a publié mercredi soir des profits, des revenus et un nombre d’utilisateurs supérieurs aux attentes pour le trimestre achevé fin mars. Le titre du site de partage de photos gagnait 9% dans les cotations post-séance après ces annonces.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *