02/03/2024
Une agence d'influenceurs dans la tourmente, une enquête ouverte

Meta : Mark Zuckerberg ne « veut pas » de l’avenir que propose Apple



« C’est peut-être l’avenir de l’informatique, mais ce n’est pas celui que je veux », a déclaré jeudi le patron de Meta (Facebook, Instagram) Mark Zuckerberg, au sujet du nouveau casque de réalité mixte d’Apple, lors d’une réunion avec les employés, d’après le site spécialisé The Verge. Lundi, Apple a présenté un casque de réalités virtuelle et augmentée ultra sophistiqué, la première incursion de la marque à la pomme sur ce terrain largement dominé jusqu’à présent par son voisin Meta. Quelques jours avant, Mark Zuckerberg avait annoncé la sortie prochaine du Quest 3. Ce nouveau modèle de casque de réalité mixte sera commercialisé à partir de 500 dollars à l’automne, contre 3.500 dollars pour le Vision Pro d’Apple en 2024.

Les casques Quest permettent aux gens « d’interagir de nouvelles façons et de se sentir plus proches », tout en « étant actifs et en faisant des choses », a assuré le patron à ses salariés, en guise d’exemple de « différence de valeur et de vision » avec son rival. Les vidéos de démonstration d’Apple, elles, « montraient une personne assise sur son canapé toute seule », a continué le dirigeant. « C’est peut-être l’avenir de l’informatique, mais ce n’est pas celui que je veux ».

Fin 2021, Facebook est devenu Meta dans l’idée de devenir une entreprise du métavers, décrit par Mark Zuckerberg comme l’avenir d’internet, après le web et le mobile. Mais la présentation du casque d’Apple a impressionné de nombreux observateurs, notamment grâce à la molette qui permet d’ajuster le degré d’opacité de l’écran, pour passer de façon fluide de la réalité augmentée (AR, surimposition des éléments virtuels sur la réalité) à la réalité virtuelle (VR, immersion complète). Les utilisateurs pourront ainsi rester présents dans leur environnement physique. Et dans les univers virtuels, ils seront représentés par un avatar ultra réaliste.

Selon CNBC, Mark Zuckerberg a par ailleurs évoqué jeudi des avancées prochaines dans l’intelligence artificielle générative, la coqueluche de la Silicon Valley. « Nous allons jouer un rôle unique et important dans l’industrie en apportant ces technologies à des milliards d’utilisateurs avec de nouveaux outils que personne d’autre n’aura », a promis le patron, d’après la chaîne économique américaine. Microsoft et Google ont pris la tête de cette IA capable de générer toutes sortes de textes et images sur simple requête en langage courant.

Meta prévoit de donner la possibilité aux utilisateurs d’Instagram de modifier des photos de cette façon, et aussi d’inclure des chatbots perfectionnés sur ses messageries Messenger et WhatsApp, note CNBC. C’était la première réunion générale en personne au siège du groupe, à Menlo Park, depuis 2020.



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *