12/04/2024
Mark Zuckerberg réagit à l'annonce de l'Apple Vision Pro

Mark Zuckerberg réagit à l’annonce de l’Apple Vision Pro


L’annonce de l’Apple Vision Pro, le premier casque de réalité mixte du géant, peut sonner comme une menace pour l’avenir de Meta qui a parié son avenir sur ce domaine. Mark Zuckerberg a réagit à l’annonce et n’est pas tendre.

L’avatar de Mark Zuckerberg avec des jambes

Quand Apple dévoile son casque Apple Vision Pro, la marque marche dans les pas de Google, Microsoft et Meta avant elle. La société de Mark Zuckerberg a en particulier parié son avenir sur le marché de la réalité mixte et du Metavers en changeant son nom de Facebook à Meta.

Sentant la menace pointer avant la WWDC, Mark Zuckerberg a dévoilé le Meta Quest 3, le prochain casque grand public de la firme. Maintenant que l’annonce est bien là, le milliardaire a réagi à la présentation d’Apple.

Aucune innovation majeure

Le moins que l’on puisse dire c’est que Mark Zuckerberg ne mâche pas ses mots. D’après le chef d’entreprise, Apple n’a présenté « aucune rupture technologique » que Meta n’avait pas  « déjà exploré ».

D’après ce que j’ai vu initialement, je dirais que la bonne nouvelle est qu’ils n’ont pas de solutions magiques aux contraintes des lois de la physique que nos équipes n’ont pas déjà explorées et auxquelles elles n’ont pas pensé.

Dans ce commentaire publié sur The Verge, on peut aussi y lire de la mauvaise foi de la part de Mark Zuckerberg. Il pointe notamment du doigt le besoin d’utiliser une batterie avec un fil pour utiliser le casque Vision Pro. Le fil peut certes être un choix de design gênant, mais les casques Meta Quest ont également besoin d’une batterie pour fonctionner, comme tout appareil électronique autonome.

Reste que pour Mark Zuckerberg, le nerf de la guerre est dans l’accessibilité et la démocratisation du produit. L’homme d’affaires pointe du doigt à plusieurs reprises le prix exorbitant du casque d’Apple, sept fois plus élevé que le Meta Quest 3.

Mais je pense que leur annonce met vraiment en évidence la différence des valeurs et de la vision que nos entreprises apportent dans ce domaine, d’une manière qui me semble très importante. Nous innovons pour faire en sorte que nos produits soient aussi accessibles et abordables que possible pour tout le monde, et c’est un élément essentiel de notre activité. Et nous avons vendu des dizaines de millions de Quests.

Miser sur l’aspect social du métavers

Il alterne par la suite avec une autre séquence de mauvaise foi puisqu’il indique que la plupart des démos d’Apple ne prendraient pas en compte la question sociale, montrant un utilisateur seul sur son canapé. Il y a certes des démos qui correspondaient à cette description, mais Apple a également présenté l’intégration de FaceTime ou de EyeSight, pour maintenant un lien social pendant l’utilisation de l’appareil. Au point où les démonstrations pouvaient interloquer, quand un regard virtuel s’affiche sur le casque, ou quand une personne filme un souvenir précieux avec le casque viser sur sa tête.

Plus important encore, notre vision du métavers et de la présence est fondamentalement sociale. Il s’agit de permettre aux gens d’interagir d’une nouvelle manière et de se sentir plus proches d’une nouvelle manière. Notre appareil permet également d’être actif et de faire des choses. En comparaison, toutes les démonstrations présentées montrent une personne assise seule sur un canapé. Je veux dire que cela pourrait être la vision de l’avenir de l’informatique, mais ce n’est pas celle que je veux.

On pourra toutefois reconnaitre que Meta a misé l’essentiel de ses présentations sur les questions d’interactions sociales dans le monde virtuel, fort de son historique avec Facebook, WhatsApp ou Instagram. Simplement, on ne peut pas dire qu’Apple a oublié ces usages pour son futur casque.

Mark Zuckerberg sait que sa réaction est attendue au tournant. Le milliardaire connait aussi l’histoire de l’industrie et doit se souvenir des réactions de Nokia ou de Microsoft au lancement du premier iPhone. Attention à ne pas se sentir trop confiant à l’arrivée d’un concurrent de taille.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *