04/02/2023
Les mineurs de Bitcoin se mettent de plus en plus aux énergies vertes

Les mineurs de Bitcoin se mettent de plus en plus aux énergies vertes

Le Bitcoin Mining Council a annoncé que l’exploitation des énergies renouvelables avait augmenté de plus de 59 % en 2021. Le rapport émis lundi dernier est encourageant, mais suscite des critiques.

Les entreprises de mining se penchent de plus en plus vers l’énergie photovoltaïque, l’éolienne et les sources géothermiques. Difficile pourtant d’évaluer l’impact pour l’environnement, même si l’étude souligne la volonté d’évoluer vers un bitcoin plus écologique.

Le bitcoin, 0,16 % de la conso mondiale d’électricité

L’étude émise par le Bitcoin Mining Council affirme que 44 entreprises, qui représentent 50 % de la production de bitcoin globale, ont de plus en plus recours aux énergies vertes pour miner la précieuse devise. Le rapport souligne aussi que le minage de l’or numérique ne demande que 0,16 % de l’énergie mondiale et qu’il n’émet que 0,09 % des émissions de carbone de la planète.

Pour comprendre ces chiffres encourageants, il faut savoir que le Bitcoin Mining Council est une réunion de 44 grands acteurs de la blockchain bitcoin, et que leurs émissions sont infimes comparées à d’autres industries comme l’aéronautique, le bâtiment ou le milieu hospitalier. Le groupe BMC représente actuellement 50 % du hashrate global, c’est-à-dire la force de calcul nécessaire pour miner le bitcoin. 

Le Bitcoin Mining Council se félicite aussi d’avoir trouvé des solutions pour réduire la consommation de MégaWatts (13,1 en 2021, contre 4,4 en 2022). L’efficacité des techniques de minage aurait aussi connu du progrès depuis le premier trimestre 2021, avec le déploiement de nouveaux équipements coûteux mais moins gourmands en énergie. Grâce à ces nouvelles techniques, la consommation d’électricité du bitcoin a été réduite de 25 %, selon Michael J. Saylor, pionnier du bitcoin et P.-D.G. de MicroStrategy, fabricant de logiciels d’analyse.

Un bitcoin entièrement vert en 2050

Le rapport est certes optimiste, mais ses détracteurs soulignent que les chiffres peuvent être manipulés, car les mesures effectuées ne vont pas plus loin que le premier trimestre 2021, date où le Bitcoin Mining Council n’existait pas encore. De plus, les chiffres qui permettent de déduire l’utilisation du mix énergétique sont seulement comparés avec la consommation d’électricité aux États-Unis.

Les acteurs de l’industrie crypto affirment néanmoins que le bitcoin sera miné avec 85 % d’énergies renouvelables en 2025, et qu’il sera entièrement « vert » en 2050. Rappelons que plus de 19 millions des bitcoins ont déjà été minés sur 21 millions, et que le minage requiert des puissances de calcul toujours plus complexes.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *