29/01/2023
Les cryptomonnaies et les NFT en quête de légitimité

Les cryptomonnaies et les NFT en quête de légitimité

Près de huit Français sur dix (79%) considèrent les cryptomonnaies comme un phénomène de mode purement spéculatif.

Les cryptomonnaies se font une place dans l’univers des actifs numériques : 82% des Français en ont entendu parler, alors qu’ils n’étaient que 52% en février 2021, selon une enquête de l’Ifop pour le média spécialisé Cointribune.com. En revanche, les NFT ne sont arrivés aux oreilles que d’un Français sur quatre (25%) et seulement 8% savent précisément de quoi il s’agit. Pour mémoire, les NFT, ou jetons non fongibles sont des certificats d’authenticité et de propriété associés à des objets virtuels (personnages numériques, oeuvres d’art, vidéos, jeux…). Ils sont particulièrement en vogue dans le domaine de l’at contemporain ou de la musique. La vente aux enchères de souvenirs des Beatles sous forme de NFT, organisée par le fils de John Lennon à Los Angeles a par exemple remporté lundi plus de 158.000 dollars (138.500 euros).

L’enquête montre que la connaissance des actifs numériques est plutôt l’apanage d’hommes jeunes, diplômés de l’enseignement supérieur, appartenant aux classes aisées et résidant dans l’agglomération parisienne. Ainsi, 40% des 18-34 ans qui connaissent les cryptomonnaies ont investi dans ces actifs numériques ou seraient prêts à le faire, contre 18% des plus de 35 ans. La proportion est assez similaire chez les connaisseurs des NFT : 45% des 18-34 ans ont ou souhaiteraient investir contre 23% de leurs aînés.

Les NFT attirent surtout les jeunes. Près de la moitié (49%) des 18 à 24 ans pourraient acheter un objet numérique sous forme de NFT contre seulement 8% des plus de 65 ans. Les oeuvres d’art et le contenu additionnel pour jeux vidéo arrivent en tête des achats possibles sous cette forme

Effet de mode ?

S’agit-il d’un effet de mode ? L’Ifop montre que 57% des personnes qui connaissent les NFT pensent que la valeur de ce marché va progresser dans les trois prochaines années, contre 16% qui croient qu’elle sera inférieure,. « Chez les connaisseurs des cryptomonnaies, ils sont 41% à voir la valeur du marché augmenter et 16% à penser qu’elle baissera », peut-on lire dans le communiqué.

Du côté des cryptomonnaies, le cours du Bitcoin a perdu près de la moitié de sa valeur en trois mois, passant de 68.000 dollars en novembre à 37.000 dollars fin janvier. De quoi fragiliser la légitimité du Bitcoin et de l’Ethereum. Près de huit Français sur dix (79%) considèrent les cryptomonnaies comme un phénomène de mode purement spéculatif.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *