01/03/2024
coingape

Le président de la SEC, Gensler, mène la campagne en faveur de règles plus strictes sur les SPAC


La Securities and Exchange Commission des États-Unis (SECONDE) a récemment mis en œuvre une série de réglementations strictes destinées aux « sociétés d’acquisition à vocation spéciale » (SPAC). Ces nouvelles règles, adoptées par 3 voix contre 2 par la Commission SEC, augmentent considérablement les responsabilités juridiques des SPAC, notamment en ce qui concerne la divulgation des bénéfices projetés et d'autres informations vitales.

Les SPAC sous surveillance

Les SPAC, souvent décrites comme des sociétés à chèque en blanc, sont conçues pour lever des capitaux par le biais de cotations dans le seul but d'acquérir une entité privée, la rendant ainsi publique. Cette approche a été critiquée car elle permet aux entreprises de contourner les exigences réglementaires rigoureuses typiques des offres publiques initiales (IPO) traditionnelles.

Le SEC l’intérêt accru pour les SPAC fait suite à une augmentation de ces transactions en 2020 et 2021, qui a soulevé des inquiétudes quant aux projections financières exagérées ou trompeuses des sociétés cibles.

Protections améliorées des investisseurs

Président de la SEC Gary Gensler a souligné la nécessité d’aligner les opérations SPAC sur le cadre réglementaire des introductions en bourse traditionnelles. Par conséquent, les nouvelles réglementations nécessitent des informations plus strictes sur la rémunération des sponsors de SPAC, les conflits d'intérêts potentiels et la probabilité de dilution de la valeur des actions.

De plus, dans certains cas, les sociétés cibles doivent désormais s'inscrire auprès de la SEC, acceptant la responsabilité des divulgations aux investisseurs liées à l'opération.

Alors que le sénateur démocrate Elizabeth Warren, un ardent défenseur de la réforme financière, a salué l'action de la SEC, mais certains membres de la Commission républicaine ont exprimé leurs inquiétudes. Ils ont suggéré que les nouvelles règles pourraient entraver indûment l’utilisation des SPAC en tant que mécanisme d’investissement précieux.

La SEC s'adapte aux commentaires du public

La SEC a modifié sa proposition initiale en réponse aux commentaires du public. Notamment, il a supprimé le délai suggéré de 18 à 24 mois pour que les SPAC finalisent les fusions ou perdent certaines protections juridiques. Il a également abandonné l'idée de classer automatiquement certaines SPAC Introduction en bourse participants en tant que preneurs fermes dans les fusions ultérieures.

Le règlement entrera en vigueur 125 jours après sa publication au registre fédéral. Les SPAC actuellement cotées resteront régies par la réglementation antérieure si elles finalisent leur acquisition au cours de cette période transitoire de 125 jours. La promulgation de ces règles intervient à un moment où l’enthousiasme des investisseurs pour les transactions SPAC a considérablement diminué.

Lire aussi : Adam Back répond aux craintes de remboursement du mont Gox dans un contexte de volatilité du marché Bitcoin

✓ Partager :

Kelvin est un écrivain distingué spécialisé dans la cryptographie et la finance, soutenu par un baccalauréat en sciences actuarielles. Reconnu pour ses analyses incisives et son contenu perspicace, il maîtrise parfaitement l'anglais et excelle dans la recherche approfondie et la livraison dans les délais.

Le contenu présenté peut inclure l'opinion personnelle de l'auteur et est soumis aux conditions du marché. Faites votre étude de marché avant d’investir dans les cryptomonnaies. L'auteur ou la publication n'assume aucune responsabilité pour votre perte financière personnelle.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *