25/07/2024
Le PDG de Pirate Nation prédit des milliers de blockchains dédiées aux jeux cryptographiques

Le PDG de Pirate Nation prédit des milliers de blockchains dédiées aux jeux cryptographiques


Amitt Mahajan, fondateur et PDG de Proof of Play, le développeur du jeu crypto Pirate Nation, prédit qu’à terme, il y aura des milliers de blockchains dédiées, chacune prenant en charge des applications individuelles.

Cette découverte fait suite à son expérience dans la création du jeu viral Farmville sur Facebook. Pendant qu’il développait ce simulateur d’agriculture occasionnel, Zynga a exploité environ 64 bases de données simplement pour empêcher le jeu de planter. Pour Mahajan, la blockchain n’est qu’une base de données avancée.

« Au plus fort, [Farmville] « Nous avions environ 30 millions d’utilisateurs actifs par jour. Donc, pour faire évoluer un jeu à ce niveau, nous avions environ 64 bases de données », a déclaré Mahajan DécrypterLe GG« Dans ce monde, la blockchain est notre base de données. Nous utilisons essentiellement la chaîne comme notre magasin de données. Donc, pour pouvoir évoluer vers un nombre quelconque d’utilisations réelles, nous devons répartir les transactions sur plusieurs chaînes. »

Auparavant, Pirate Nation s’appuyait sur le réseau de mise à l’échelle Ethereum Polygon, mais déplacé vers Arbitrum Nova en raison de la hausse des frais de gaz de Polygon. Cependant, le projet a constaté un problème en s’appuyant sur des réseaux partagés, car le lancement d’un nouveau projet pourrait augmenter les frais de gaz pour tous les membres de la chaîne.

Dans FévrierPirate Nation a étudié la possibilité de lancer des chaînes pour elle-même et d’autres développeurs en utilisant Arbitrum, dans un projet appelé Multichain.

Le jeu de rôle en chaîne Pirate Nation navigue désormais sur sa propre chaîne spécifique à l’application, Apex, et le fondateur pense que c’est le seul avenir logique pour d’autres applications également.

« Dès que vous avez une application avec un niveau d’échelle quelconque, vous devez être en mesure de contrôler de manière prévisible vos coûts de gaz », a déclaré Mahajan Décrypter« Je prédis qu’il y aura des milliers et des milliers de chaînes, à mesure que les gens passeront de ces couches 2 partagées à des chaînes spécifiques aux applications. »

Capture d’écran de Pirate Nation. Image : Preuve de jeu

Nous avons déjà observé cette tendance sur plusieurs réseaux blockchain. Plusieurs jeux basés sur Avalanche utilisent leurs propres sous-réseaux dédiés, comme Shrapnel et le futur Off the Grid avec son réseau GUNZ. Dans un autre exemple, Treasure construit sa propre Treasure Chain basée sur Arbitrum qui comportera un réseau de « Infinity Chains » ou de réseaux de jeu dédiés.

Depuis le lancement de sa propre chaîne d’applications spécifique, Mahajan a déclaré que Pirate Nation a commencé à remplir la chaîne avec des transactions – l’équipe envisageant déjà une deuxième chaîne pour le soutenir.

« Nous avons pratiquement atteint la capacité d’Apex », a expliqué Mahajan. « Maintenant, pour continuer à faire évoluer le jeu, nous devons ajouter la chaîne B, la chaîne C et la chaîne D », a-t-il ajouté. « Nous allons ajouter d’autres chaînes à l’avenir afin de pouvoir continuer à augmenter et à faire évoluer le nombre d’utilisateurs dans le jeu. »

Le fait d’avoir besoin de plusieurs chaînes peut paraître étrange ou inquiétant. Mais pour Mahajan, qui a de l’expérience dans la création de jeux dans le monde du Web2, ce n’est pas une nouveauté. Il s’agit simplement d’une nouvelle approche basée sur le même principe : il faut une architecture évolutive pour prendre en charge des jeux en pleine croissance.

Mahajan a travaillé pour Zynga de 2009 à 2011, période durant laquelle il a dirigé le développement de Farmville. Dans l’espace Web3, plutôt que de s’inquiéter du crash des jeux blockchain populaires, les développeurs s’inquiètent de l’augmentation des frais en raison de la congestion du réseau.

À l’époque où Pirate Nation était sur Polygon, l’entreprise déclarait qu’elle payait jusqu’à 4 000 dollars par jour en frais de gaz pour les soustraire aux joueurs, mais cela n’était pas tenable pour une startup. Bien que lancer quatre chaînes ou plus pour faire fonctionner un seul jeu cryptographique puisse sembler être un gros problème, Mahajan voit un avantage à cette puissance supplémentaire.

« Il n’était pas pratique de devoir gérer 64 bases de données pour Farmville », a-t-il déclaré. « C’était gênant pour nous, car nous sommes les premiers à le faire. Mais ensuite, cela devient un produit. »

Mahajan utilise à nouveau le Web2 pour mettre les choses en perspective. Des concepts comme l’équilibrage de charge et la mise en cache ont dû être inventés, explique le fondateur, pour qu’un produit comme Facebook puisse être créé.

Si nous pouvons créer un jeu qui atteint un million d’utilisateurs actifs quotidiens (DAU), cela signifie que vous pouvez créer une autre dapp ou un site de partage de photos ou autre chose qui peut également atteindre un million de DAU.

—Amitt Mahajan, fondateur et PDG de Pirate Nation

Cela fait partie de l’offre multichaîne de Pirate Nation, dans laquelle Apex est le premier réseau à être lancé. Multichain prévoit de s’ouvrir à d’autres développeurs de jeux et d’applications décentralisées pour lancer leurs propres réseaux alimentés par Arbitrum Orbit, un Ethereum technologie de mise à l’échelle.

« Cela arrive. Il y a certainement eu de l’intérêt », a déclaré Mahajan. « Nous devons résoudre notre propre problème de capacité [issues before we take on others.”

Dedicated players

Pirate Nation’s expansion plans come after the game launched its PIRATE token in June. Its listing on Coinbase saw the Ethereum token’s value jump, but price isn’t what the founder is concerned about when it comes to the token launch. 

Instead, he wanted to focus on the 80% of claimed PIRATE tokens currently staked by users, according to a Dune dashboard. By staking these tokens, users earn Proof of Play (PoP) Points which promise to unlock additional benefits within the ecosystem. In part, this high percentage is due to PIRATE tokens not being locked when staked, and allowing users to still spend without any penalties.

To the founder, the high percentage of staked tokens is a bet of confidence by the community and a sign that the game isn’t attracting farmers who just want to dump the token.

“Staking is really a chance for folks to re-affirm that they’re in it for the long-term,” Mahajan explained, “so the fact that so many people, in such a high volume, have done it is encouraging.”

And for those dedicated gamers, the largest on-chain event is just around the corner.

In the coming month, the second World Boss event will take place. This will see players join arms to defeat bosses together, but also compete for their transaction to be the kill shot. Players would be rewarded for their damage dealt and given a 1-of-1 NFT if they landed the kill shot.

This event will be the biggest in-game event that Pirate Nation has ever seen. With this, the network is likely to be strained, especially with the developers already eyeing up a second chain to split transactions. Will it stretch the Apex chain to its limits?

“We’ll see,” Mahajan replied with a smile.

Edited by Andrew Hayward

GG Bulletin

Recevez les dernières nouvelles sur les jeux Web3, écoutez directement les studios de jeux et les influenceurs couvrant l’espace, et recevez des bonus de nos partenaires.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.