29/01/2023
le «maitre» de la cryptomonnaie dans le viseur de la justice et des investisseurs

le «maitre» de la cryptomonnaie dans le viseur de la justice et des investisseurs

Une salle de marché à Séoul. (Illustration). AFP – JUNG YEON-JE


Publié le :

A Séoul, la plaie liée à l’effondrement de la Luna est encore ouverte. Cette cryptomonnaie dont la chute de la valeur de 99% en moins de 48 heures début de mai a entrainé la perte de près de 38 milliards de $ pour des centaines de milliers de Sud-coréens. Un fiasco financier qui a un visage celui de Do Kwon. Il est désormais dans le viseur de la justice sud-coréenne et est la cible de la haine et de la colère de très nombreux investisseurs déçus.

De notre correspondant à Séoul,

Kwon Do-hyeong, 30 ans, plus connu sous le nom de Do Kwon sur Internet, est le créateur de Terraform Labs, la plateforme qui a créé la cryptomonnaie Luna. Éduqué à la prestigieuse université de Stanford, parfaitement anglophone et présenté comme quelqu’un de très charismatique, il était même qualifié de « gourou de la crypto » ou de « leader de secte » par certaines personnes du milieu de la finance. Le moins qu’on puisse dire, c’est que sa personnalité divise, certains le considèrent encore comme un génie, et d’autres comme un escroc à la tête d’une Pyramide de Ponzi. Très présent sur les réseaux sociaux, il avait une stratégie assez offensive, notamment pour mettre en avant son entreprise et son système censé mettre fin au défaut principal des cryptomonnaies, leur volatilité.

60 milliards de dollars de pertes

Le système en lui-même était déjà connu, c’est celui du « stable-coin », ou de cryptomonnaie stable en français. Le nom est clair, l’idée est de stabiliser le cours de la monnaie virtuelle et donc pour cela, on adosse sa valeur à celle du dollar par exemple, ou d’un autre produit négocié en bourse. Do Kwon avait mis en place un algorithme censé permettre aux investisseurs de placer leur argent de façon sûre. Le système utilisait deux cryptomonnaies, l’UST valorisé à un dollar et la Luna, les deux monnaies étant relié par un algorithme. Mais évidemment tout n’a pas fonctionné comme prévu. La valeur de Luna est passé de 116 $, fin avril, à désormais moins d’un centime.

Les causes ? Il y avait de nombreux risques inhérents au système selon les experts, notamment le fait que l’on puisse retirer son investissement immédiatement ou bien que la valeur ait augmenté très rapidement. De nombreuses personnes étaient attirées par le rendement stable de 20 % promis par l’entreprise. Mais, le 9 mai, l’UST, censé avoir sa valeur garantie à un dollar, décroche petit à petit et les ventes s’accumulent, le système s’emballe pour finalement voir la cryptomonnaie décrocher complètement. En 24 h, la Luna avait déjà perdu 98 % de sa valeur. Aujourd’hui, le total des pertes est estimé à 60 milliards de dollars.

Enquête pour fraudes

Do Kwon est à présent la cible des investisseurs ayant vu leurs économies disparaitre. L’un d’entre eux ayant perdu plus de 2.4 millions de $ s’est même rendu à son domicile de Séoul pour entendre les explications du gourou de la crypto, avant de se faire arrêter par la police.

Une enquête a été ouverte en Corée du Sud à son encontre alors que cinq investisseurs coréens ont porté plainte. L’entreprise est accusée de fraudes et d’avoir attiré les investisseurs sans les prévenir des risques que cela représentait. L’enquête s’annonce d’ores et déjà polémique ici en Corée du Sud ou près de 280 000 personnes ont vu leurs investissements s’envoler.

Malgré les scandales Do Kwon continue d’afficher sa confiance sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, son entreprise a lancé ce week-end une nouvelle version de son système en émettant des nouveaux jetons de Luna. L’histoire ne s’arrête donc pas là pour celui qui continue de se présenter sur twitter comme le maitre de la cryptomonnaie stable.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *