08/02/2023
Le fonds californien Andreesen Horowitz lève 4,5 milliards de dollars pour miser sur le Web 3

Le fonds californien Andreesen Horowitz lève 4,5 milliards de dollars pour miser sur le Web 3

Malgré la forte pression négative de ces dernières semaines, on assiste encore à des levées de fonds spectaculaires ces derniers temps, notamment celle d’un célèbre fonds de capital-risque californien.

En un an, le marché des cryptomonnaies s’est totalement transformé et a acquis des dynamiques de croissance spectaculaires. Pourtant, il y a trois semaines, le marché a vécu un crypto-krach, voyant les orientations de politique monétaire un peu partout réduire l’appétit pour le risque… Ce n’est pas le cas du fonds de capital-risque Andreesen Horowitz, baptisé également a16z.

Depuis 2013, ce dernier mise sur les nouvelles technologies, et s’intéresse de près aux cryptomonnaies. Ses investissements dans le secteur montent en puissance depuis quelques années.

Il y a moins d’un an, le fonds a levé 2,2 milliards de dollars dédiés aux cryptomonnaies, pour un sous-fonds baptisé Crypto Fund 3, après avoir déjà levé 515 millions de dollars en 2020 (Crypto Fund 2).

Andreesen Horowitz vient de boucler un quatrième tour de table (Crypto Fund 4) de 4,5 milliards de dollars, qui sera consacré au Web 3. Plus précisément, 1,5 milliard de dollars seront destinés à des opérations d’amorçage, tandis que 3 milliards seront consacrés à des investissements à risque.

Au total, la société revendique avoir levé 7,6 milliards de dollars dans les cryptomonnaies et le Web 3.

« Nous pensons que nous entrons actuellement dans l’âge d’or du Web 3. Les blockchains programmables sont suffisamment avancées et une gamme variée d’applications a atteint des dizaines de millions d’utilisateurs. Plus important encore, une vague massive de talents de classe mondiale a rejoint le Web 3 au cours de l’année dernière. Ils sont brillants et passionnés et veulent construire un meilleur internet », a écrit Chris Dixon, à la tête des fonds crypto du groupe.

Le fonds entend utiliser cet argent frais pour investir dans de nombreux domaines du Web 3, de la finance décentralisée (DeFi), en passant par les médias sociaux ou encore les Decentralized Autonomous Organization (DAO) ou organisations autonomes décentralisées.

Le fonds crypto est géré par Chris Dixon, un grand connaisseur de tout cet univers et qui avait déjà la main sur les précédents fonds cryptos du groupe. Et c’est peut-être le bon moment précisément, alors que beaucoup de valorisation de tout cet écosystème a été écrémée de certains excès.

On voit notamment que les start-up qui développent de la technologie crypto ou qui travaillent vraiment les mains dans le cambouis sur les blockchains gardent un vrai attrait pour les investisseurs.

Parallèlement, beaucoup de fonds de capital-risque, échaudés par le crypto-krach d’il y a quelques semaines, ont revu leurs ambitions à la baisse, laissant le champ libre à des fonds comme Andreesen Horowitz, qui pourrait bien se placer comme la major de l’investissement dans le Web 3 pour les mois et les années à venir.

Antoine Larigaudrie édité par PA

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *