13/06/2024
Le bitcoin replonge sous les 26.000 dollars après la mise en cause de Binance aux Etats-Unis

Le bitcoin replonge sous les 26.000 dollars après la mise en cause de Binance aux Etats-Unis



Le gendarme boursier américain assigne en justice Binance, la plus grosse plateforme crypto au monde. Ce qui met sous pression les actifs numériques.

C’est encore une bien mauvaise journée pour les cryptos, avec tous les grands actifs qui s’enfoncent. Le bitcoin repasse sous les 26.000 dollars et perd 4% en 24 heures et presque 7,5% en 5 jours. Pour l’ether, c’est la même tendance, même si on arrive a surnager du côté des 1800 dollars, après avoir perdu 3% en 24 heures. Et sur l’XRP, qui avait tendance à mieux resister ces derniers temps, on observe également une correction de 3% en 5 jours, même si on arrive a conserver les 50 cents et qu’on gagne toujours 19,5% en 5 jours.

Les cryptos sont plombées par la nouvelle affaire Binance. Le gendarme américain des marchés financiers, la SEC, a assigné lundi en justice la plus importante plateforme d’échanges de cryptomonnaies au monde, ainsi que son patron, Changpeng Zhao, pour contournement de la réglementation.

Binance promet de coopérer

En tout, 13 chefs d’inculpations ont été retenus contre « CZ », à titre personnel. Pour simplifier, on lui rapproche la tenue illégale de plateformes d’échanges, de courtage et de compensation. Illégale car non-enregistrées auprès des autorités américaines. Ensuite, il y a l’achat et la vente de façon illégale d’actifs numériques. Au passage, ce qui est intéressant du point de vue de la jurisprudence, c’est que la SEC dans le document parle bien de « securities » et donc de valeurs mobilières. Mais surtout, ce que la SEC ne pardonne pas à Binance et à son patron, c’est d’avoir autorisé des citoyens américains à opérer via la plateforme Binance.com, qui ‘est pas reconnue. Et là, il y a non seulement tromperie mais sutout contournement des règles en vigueur, puisque les autorités américaines affirment avoir les preuves que Binance savait parfaitement que c’était interdit, mais qu’ils avaient autorisé certains de leurs clients premium à le faire quand même par un tour de passe-passe entre les différentes entités du groupe. Avec des citations croquignolesques du responsable compliance de Binance à l’appui.

Et là, on en revient au principal problème juridique structurel autour de Binance: son organisation tentaculaire, à la fois centralisée et décentralisé et dont on ne sait même pas avec cettitude où se trouve le siège social. Binance se dit déçu par l’attitude de la SEC mais promet de coopérer à l’enquête. Mais évidemment, ce coup de tonnerre, juridique pour le moment, sème un peu le chaos sur la planète crypto. Et sans doute pour un bon moment.

Par Antoine Larigaudrie, édité par JLD



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.