05/02/2023
Le bitcoin, gouffre énergétique ? Selon cette étude, c'est totalement faux

Le bitcoin, gouffre énergétique ? Selon cette étude, c’est totalement faux

Un rapport rédigé par un spécialiste de la blockchain affirme que les paiements en bitcoin sont 56 fois moins énergivores que les paiements classiques.

On dit souvent que le bitcoin est loin d’être écologique, mais c’est sans le comparer au système de paiement traditionnel qui emploie 46 millions de personnes et requiert 4 991 TeraWatt/heure par an. Le rapport met aussi en lumière les performances du Bitcoin Lightning qui offre des transactions plus rapides que les paiements instantanés classiques.

Réseau bitcoin contre paiements traditionnels

Parmi les dizaines de rapports qui démontrent l’impact du bitcoin sur la planète, celui de Michel Khazzaka, dirigeant de Valuechain Consulting, affirme que les dépenses énergétiques du bitcoin sont une goutte d’eau comparé à l’arsenal des paiements traditionnels, qui demanderaient un coût en énergie et une main-d’œuvre bien plus importants que les crypto-monnaies.

Pour établir cette comparaison, le rapport considère le paiement électronique au sens large. Même si les billets de banque et les pièces ne sont pas considérés comme des paiements électroniques, ils sont inclus dans cette catégorie.

Le rapport inclut également la main-d’œuvre travaillant dans les banques (environ 46  millions d’employés), ainsi que les infrastructures des 25 000 banques, qui comptent pas loin de 1,12 millions de branches bancaires au niveau mondial. Il rapporte aussi qu’il existe plus 4 millions de distributeurs automatiques pour les monnaies fiat, ce qui pèse encore plus sur la balance énergétique. En tout, le rapport considère que le système de paiements classique requiert 4 981 TeraWatt/heure par an, contre 88,95 millions TeraWatt/heure par an pour le bitcoin.

Le Bitcoin Lightning, un bitcoin « idéal »

Nous le savons tous : une transaction à partir d’une méthode de paiement classique peut prendre jusqu’à cinq jours ouvrables. Or, une transaction bitcoin est généralement confirmée et complétée en 10 minutes. Sur ce point, les paiements cryptos sont gagnants, car ils sont en moyenne 288 fois plus rapides qu’un virement bancaire.

Dans ce rapport, l’auteur se félicite aussi de l’évolution récente de Bitcoin, un réseau de couche 2 nommé Lightning Network, qui a permis de résoudre le problème de la scalabilité de cette crypto-monnaie. En effet, les transactions en bitcoin ont toujours souffert d’une lenteur relative, car la blockchain ne peut valider qu’un certain nombre de transactions à la seconde. 

Le Lightning Network a été lancé en 2018, mais c’est seulement ces derniers temps qu’il fonctionne à plein régime et propose des transactions instantanées et sans frais. En apportant une solution à ce problème, le Lightning Network représente le renouveau de cette crypto, même si le cours du bitcoin a plongé sous la barre des 20 000 euros depuis le début du mois de mai.

Image: © clubic.com

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *