30/05/2024
La nouvelle norme fiscale mondiale inclut les crypto-monnaies et les CBDC

La nouvelle norme fiscale mondiale inclut les crypto-monnaies et les CBDC



L’industrie de la cryptographie obtient son propre cadre fiscal.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a lancé un nouvelle norme fiscale pour les crypto-monnaies ainsi qu’un ensemble d’amendements à la norme de déclaration commune déjà existante.

Le OCDE est une organisation internationale visant à créer des normes pour des questions telles que le changement climatique, la fiscalité, l’éducation et l’emploi. Bien qu’aucune de ces normes ne soit obligatoire, elles servent de lignes directrices aux régulateurs sur les politiques nationales et internationales.

Un cadre d’échange d’informations fiscales entre les pays existe déjà, mais le Crypto-Asset Reporting Framework (CARF) vise spécifiquement les crypto-monnaies.

Plus précisément, il cherche à réduire l’évasion qui pourrait se faire grâce à ces technologies.

Le nouvel ensemble de règles apporte également des modifications à la norme commune de déclaration (CRS) qui a été conçue pour promouvoir la transparence fiscale en ce qui concerne les comptes financiers détenus à l’étranger. Le CRS a été approuvé en 2014.

« Nos nouvelles normes internationales de transparence fiscale visent à renforcer davantage les efforts de lutte contre l’évasion fiscale dans une économie mondiale numérisée et mondialisée », tweeté Mathias Cormann, secrétaire général de l’OCDE jeudi.

En commençant par la crypto-monnaie, le norme en deux parties reconnaît l’impact de cette industrie naissante et comment elle affectera les recettes fiscales dans différents pays.

Le CARF comporte trois éléments principaux : des règles de collecte d’informations fiscales pertinentes telles que l’étendue des actifs et les entités qui les traitent ; une nouvelle autorité multilatérale pour faire appliquer ces règles; et un format électronique (XML) pour l’échange d’informations entre les autorités.

La deuxième partie du rapport présente les modifications apportées à la NCD. Fait intéressant, il comprend une section sur les monnaies numériques des banques centrales (CBDC), qui peuvent avoir des exigences de conformité fiscale. Il ajoute également le terme « produit de monnaie électronique spécifié », qui couvre les représentations numériques d’une monnaie fiduciaire.

L’OCDE met en évidence les points clés pour les entités et les particuliers qui utilisent aujourd’hui la crypto-monnaie et la manière dont ils doivent être surveillés et correctement imposés. Il identifie correctement certains éléments tels que les portefeuilles et les échanges, la technologie des registres distribués (DLT) et les dérivés basés sur des actifs cryptographiques.

Même s’il est difficile d’imaginer comment ils vont faire respecter ce cadre, mis à part la mort, une chose est sûre : ils veulent vous taxer.

Restez au courant des actualités cryptographiques, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.