08/02/2023
Jeux AAA, Cloud computing, NFT… SEGA dévoile les contours de son projet « Super Game »

Jeux AAA, Cloud computing, NFT… SEGA dévoile les contours de son projet « Super Game »

À l’occasion d’une session de questions-réponses, différents responsables de SEGA ont apporté des précisions quant au projet « Super Game » annoncé l’an passé. Il devrait s’agir de grosses productions classées AAA, multiplateformes et en différentes langues. L’éditeur garde aussi un œil sur les NFT.

Annoncé l’an passé, le mystérieux projet « Super Game » de SEGA a été détaillé par l’entreprise, rapporte Jeux Actu. L’éditeur a profité d’une session de questions-réponses sur son site Internet avec trois responsables pour dévoiler quelques éléments sur le projet. Bien que « Super Game » soit au singulier, il s’agit en fait de plusieurs jeux. Derrière ce terme se cachent des grosses productions estampillées AAA, qui sont multiplateformes, proposées en plusieurs langues et diffusées simultanément partout dans le monde, résume de son côté Gamekult.

Selon les responsables, SEGA prend en compte les différentes évolutions des pratiques pour sortir « du cadre des jeux classiques ». Il faut ainsi considérer que derrière chaque jeu existent de multiples habitudes. Par exemple ; regarder des jeux au lieu d’y jouer est devenu une culture à part entière. « Je pense qu’il existe un grand potentiel dans la relation que peuvent avoir ceux qui jouent aux jeux vidéo, et ceux qui les regardent jouer. Avec cette possibilité à l’esprit, je pense créer de nouveaux divertissements », a précisé le vice-président exécutif, Shuji Utsumi.

Cloud computing et NFT

Alors que SEGA compte déjà sur le cloud computing (service de jeux hébergés à distance, N.D.L.R.) de Microsoft, la firme japonaise a également un œil sur les NFT. « J’estime qu’il est naturel que le futur du jeu vidéo passe par des technologies telles que le cloud gaming et les NFT. Avec le projet ‘Super Game’, on essaie de voir comment il est possible de relier des jeux différents aux uns aux autres », souligne le producteur Masayoshi Kikuchi.

Le moteur Unreal Engine 5 devrait également être impliqué dans « Super Game ». Mais difficile de préciser quand le premier jeu du projet sera commercialisé. Pour l’instant, seule une cinquantaine de développeurs s’y est investie. Ils seront le double quand le projet sera dans sa phase de croisière. L’éditeur a indiqué l’an passé dans ses résultats financiers qu’il allait consacrer jusqu’à 100 milliards de yens (soit 732 millions d’euros) en l’espace de cinq ans pour concrétiser le projet.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *