23/06/2024
Ils se retrouvent au chômage à cause de ChatGPT

Ils se retrouvent au chômage à cause de ChatGPT



L’avènement de l’intelligence artificielle générative suscite des inquiétudes au sujet de son impact sur l’emploi. Les témoignages de salariés qui ont perdu leur travail en raison de l’utilisation de ChatGPT, un chatbot développé par OpenAI, font les gros titres. Parmi les premières victimes de cette technologie figurent les rédacteurs web et publicitaires, dont le rôle est désormais menacé. Un exemple saisissant est celui d’Olivia Lipkin, une jeune rédactrice publicitaire employée par une entreprise de San Francisco, dont l’histoire est contée par le Washington Post, et relayée par 01Net, le 5 juin 2023. Au fil des mois, Olivia a constaté une diminution progressive de ses tâches, alors que ses supérieurs commençaient à l’identifier en tant que « Olivia/ChatGPT ». Finalement, elle a été licenciée sans explication, ne laissant aucun doute quant à la responsabilité de ChatGPT dans sa perte d’emploi.

ChatGPT est capable de produire du contenu rédactionnel sur demande, offrant ainsi une option abordable aux entreprises par rapport à l’embauche de rédacteurs humains. Même s’il peut présenter des erreurs et un manque de style comparé à un rédacteur traditionnel, le coût avantageux de ChatGPT est un argument convaincant pour de nombreuses entreprises. OpenAI propose actuellement sa version la plus récente à un prix mensuel abordable, permettant ainsi à un grand nombre d’utilisateurs de tester cette technologie. Cependant, cette automatisation a un coût. Les erreurs dans les textes générés par ChatGPT sont régulières, comme l’ont constaté certaines entreprises telles que Cnet, qui a publié des articles truffés d’erreurs causées par l’IA. Certains clients ont également exprimé leur déception quant à la qualité des textes produits par ChatGPT, soulignant le manque de créativité, de précision technique et d’originalité de l’outil d’IA.

À LIRE AUSSI

Cet avocat fait plusieurs erreurs dans une affaire après avoir utilisé ChatGPT

Cette tendance à la baisse de la qualité des textes rédigés est cependant considérée comme un compromis acceptable par de nombreuses entreprises, en raison de la réduction significative des coûts. Par conséquent, pour de nombreux rédacteurs, la perspective de perdre leur emploi au profit de ChatGPT est une réalité inquiétante. Certains travailleurs touchés par cette évolution se réorientent vers des métiers moins susceptibles d’être affectés par l’IA. Eric Fein, un rédacteur indépendant, a vu la plupart de ses clients disparaître en quelques mois. Seule une entreprise a été déçue par les résultats de ChatGPT et est revenue vers lui en raison de la qualité inférieure du contenu généré par l’IA.

Alors que l’introduction de technologies disruptives a souvent conduit à la création de nouveaux emplois, la situation actuelle suscite des préoccupations quant à l’ampleur des perturbations de l’IA générative sur le marché du travail. Pour l’instant, les seuls postes créés sont ceux d’instructeurs ou de formateurs d’IA, chargés de corriger les réponses du chatbot ou de l’entraîner, mais ces occasions sont limitées et peu attrayantes pour de nombreux travailleurs. Les rédacteurs et autres professionnels créatifs ne sont que les premiers à ressentir les effets de l’automatisation par l’IA. Les études d’OpenAI et les experts du domaine prévoient que des emplois à revenu élevé, tels que les traducteurs, les rédacteurs, les comptables et les ingénieurs de la blockchain, seront également affectés.

À LIRE AUSSI

Tako : TikTok teste son propre ChatGPT pour recommander des vidéos



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.