05/02/2023
Gemini annonce un "hiver crypto" et le licenciement de 10% de ses salariés

Gemini annonce un « hiver crypto » et le licenciement de 10% de ses salariés

Après le crypto-krach, l’heure est à la cure d’amaigrissement chez les grands papes de la crypto, dont la société Gemini, fondée par les frères jumeaux Winklevoss.

Les temps sont durs pour Gemini, le spécialiste américain du trading et de la conservation de cryptomonnaies, lancé par les frères jumeaux Winklevoss en 2014. « Nous vous écrivons pour vous informer d’une décision difficile qui aura un impact sur un certain nombre d’entre vous et sur la taille globale de notre équipe », ont écrit jeudi les frères jumeaux sur leur blog.

Pour la société, l’heure est aux licenciements. Ils vont supprimer une centaine d’emplois sur des effectifs totaux d’un peu plus de 1.000 salariés.

« Nous sommes rentrés dans « l’hiver cryptographique ». Tout cela a été encore aggravé par les turbulences macroéconomiques et géopolitiques actuelles. Nous ne sommes pas seuls. À cette fin, nous avons demandé aux chefs d’équipe de s’assurer qu’ils se concentrent uniquement sur les produits essentiels à notre mission et d’évaluer si leurs équipes sont à la bonne taille pour les conditions de marché actuelles, turbulentes et susceptibles de persister pendant un certain temps. Après mûre réflexion, nous avons pris la décision difficile mais nécessaire de nous séparer d’environ 10% de notre personnel », peut-on lire sur leur blog.

Le groupe est confronté à une forte baisse des volumes d’échanges de cryptomonanies dû à la prudence des investisseurs après le crypto-krach d’il y a quelques semaines. Ces derniers ne donnent pas pour autant de chiffres précis, mais si l’on regarde du côté du concurrent américain Coinbase, la société a publié des résultats en baisse mi-mai, avec un chiffre d’affaires au premier trimestre 2022 en baisse de 27% sur un an à 1,165 milliard de dollars, contre 1,597 milliard de dollars sur la même période l’an dernier. Chez Gemini, c’est sans doute même plus.

D’où la nécessité de s’adapter à un marché moins volumineux, moins volatil et donc un peu moins spéculatif qu’avant. « Nous avons fermé tous nos bureaux physiques aujourd’hui afin que ces conversations se déroulent à distance pour protéger la vie privée de chaque personne concernée », ajoute la société.

Gemini est valorisé à 7,1 milliards de dollars et gère encore près de 30 milliards de dollars de cryptomonnaies. Les chiffres de cette année risquent de marquer une forte baisse et donc rendre nécessaire une transformation stratégique.

Antoine Larigaudrie édité par PA

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *