08/02/2023
En Russie, les cryptomonnaies seront réglementées comme une devise étrangère

En Russie, les cryptomonnaies seront réglementées comme une devise étrangère

Après avoir changé d’avis plusieurs fois, le gouvernement russe est sur le point de mettre en place une réglementation sur les cryptomonnaies et d’en faire une devise étrangère à part entière. Un projet de loi est déjà dans les papiers et pourrait être lancé dès le 18 février.

Après moult informations contradictoires sur le sujet, le gouvernement russe devrait finalement accepter, et même réglementer, les cryptomonnaies sur son territoire. Le projet de loi vise à définir les cryptomonnaies comme une devise étrangère et non plus comme un actif financier, selon le journal Kommersant, un quotidien économique réputé fondé en 1909. D’après la même source, les transactions en bitcoin ou encore la possession de cryptomonnaies seront donc autorisées, mais elles devront se faire par l’intermédiaire d’un « organisateur d’échange de devises numériques » – une banque -.

Au lieu de refuser les cryptomonnaies dans son pays, Vladimir Poutine souhaite sans doute commencer à créer les premières bases d’une taxation sur ces devises. Si cette annonce à des côtés positifs et négatifs pour les ferveurs supporters de ces nouvelles monnaies, c’est une étape inévitable pour les pays d’opérer un processus d’acceptation en faveur des cryptomonnaies. En tout cas, si un vrai projet de loi est mis en place, des investisseurs pourraient être attirés par un cadre légal. De plus, la Russie possède des ressources énergétiques énormes et cela pourrait servir à miner du bitcoin par exemple.

Un projet de loi pour le 18 février

Dans le rapport obtenu par le Kommersant, on apprend que les transactions en cryptomonnaies de plus de 600.000 roubles (environ 7.000 euros) devront être obligatoirement dûment déclarées, faute de quoi elles pourraient entrer dans un cadre criminel. Il sera aussi interdit d’accepter le paiement en cryptomonnaie de manière illégale. Plus simplement, la Russie ne souhaite pas non plus accueillir tous les escrocs de l’économie numérique. La Banque centrale russe estime à 5 milliards d’euros le volume de transactions qui sont réalisées par des Russes chaque année et leurs avoirs en cryptomonnaies sont évalués à près de 70 milliards d’euros.

Ce revirement de situation peut aussi être mis sur le compte de la tension politique et militaire à la frontière ukrainienne. En effet, le gouvernement américain a promis des sanctions économiques à de multiples reprises et les monnaies numériques pourraient permettre à Vladimir Poutine de garder la main sur cette économie plus souterraine. Le projet de loi devrait être lancé dès le 18 février prochain.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *