30/01/2023
Emmanuel Macron précise ses positions sur le web 3, les cryptos et les NFT

Emmanuel Macron précise ses positions sur le web 3, les cryptos et les NFT

Le président-candidat a accordé une interview au nouveau média The Big Whale, dans lequel il détaille ses positions sur le secteur des cryptos.

Emmanuel Macron ne s’était pas jusqu’à présent prononcé sur ce terme: le web 3. C’est désormais chose faite, le président-candidat a accordé une interview au média spécialisé The Big Whale. Le web 3 représente une « exigence et une chance à ne pas manquer. Celle que la France et l’Europe soient leaders des futures générations du web. La France a les actifs et les talents pour cela », a déclaré ce dernier.

Au cours de l’entretien, Emmanuel Macron s’est également exprimé sur la règlementation des cryptomonnaies, alors que des négociations vont se jouer la semaine prochaine au niveau européen. »Nous devons maintenant assurer l’uniformité des règles sur le territoire européen pour créer un marché unifié. Je suis, dans ce cadre, pour que nous avancions rapidement sur le règlement MiCA, sur la base de l’approche équilibrée promue par le Conseil et inspirée du cadre français. La France sera très attentive à ce que le texte n’empêche pas l’innovation et reste aussi neutre que possible au plan technologique. Ce qui se passe doit aussi nous conduire à aller beaucoup plus vite sur le sujet de l’euro numérique », a déclaré Emmanuel Macron.

Par ailleurs, alors que le secteur des NFT est en vogue, le président-candidat appelle au développement de se secteur. « Je souhaite que nos principaux établissements culturels développent une politique en matière de NFT, par exemple à travers la valorisation, la diffusion et la protection des jumeaux ou déclinaisons de leurs collections physiques. »

Le candidat-président a par ailleurs dressé un bilan de son mandat, où il avait comme objectif de faire émerger la France comme « start-up nation ». Alors qu’à son arrivée à l’Elysée la France ne comptait que 3 licornes, elle en compte désormais 26, dont deux crypto-licornes: Ledger et Sorare. « Au final, ce qui se construit pierre par pierre, c’est la souveraineté technologique de la France et de l’Europe. Mais il reste encore beaucoup de travail », a expliqué Emmanuel Macron.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *