12/04/2024
Des sénateurs américains proposent des projets de loi sur l'IA pour la transparence et l'innovation

Des sénateurs américains proposent des projets de loi sur l’IA pour la transparence et l’innovation



Les législateurs américains ont proposé deux nouveaux projets de loi bipartites ciblant les questions de transparence et d’innovation dans l’intelligence artificielle (IA).

Le 8 juin, le sénateur démocrate Gary Peters et les sénateurs républicains Mike Braun et James Lankford ont présenté le premier projet de loi, qui obligerait le gouvernement à être transparent dans son utilisation de l’IA.

Dans le cadre d’une telle mesure, les agences gouvernementales américaines devraient informer le public lorsqu’elles utilisent l’IA pour interagir avec elles, ainsi qu’un système permettant aux citoyens de faire appel de toute décision prise par l’IA.

Braun a déclaré :

« Le gouvernement fédéral doit être proactif et transparent avec l’utilisation de l’IA et s’assurer que les décisions ne sont pas prises sans être humain aux commandes. »

Le deuxième projet de loi a été présenté par les sénateurs démocrates Michael Bennett et Mark Warner, ainsi que le sénateur républicain Todd Young, pour établir un bureau officiel d’analyse de la concurrence mondiale.

Cette nouvelle division vise à aider les États-Unis à rester au top du développement de l’IA. Bennet a commenté que:

« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre notre avantage concurrentiel dans les technologies stratégiques comme les semi-conducteurs, l’informatique quantique et l’intelligence artificielle au profit de concurrents comme la Chine. »

L’introduction des projets de loi fait suite à une annonce du chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, qui a appelé à trois prochains briefings sur l’IA pour éduquer les législateurs sur la technologie.

En rapport: Pro-Bitcoin DeSantis tagué sur des photos truquées par l’IA dans la campagne de diffamation de Trump

Les réglementations ciblant l’IA commencent à apparaître dans les discussions entre les législateurs du monde entier.

Plus tôt cette semaine, des responsables au Royaume-Uni ont souligné que les modèles d’IA avaient besoin d’une réglementation similaire à celles des industries de la médecine et de l’énergie nucléaire. Le même jour, un autre responsable britannique a averti que si ces modèles n’étaient pas sous contrôle d’ici deux ans, ils pourraient menacer l’humanité.

Pendant ce temps, en Europe, les législateurs finalisent la loi sur l’intelligence artificielle de l’Union européenne, qui est un ensemble complet de réglementations pour le développement et le déploiement de l’IA générative.

Les régulateurs européens ont adopté une approche tout aussi urgente de la réglementation de l’IA, déclarant plus récemment qu’ils envisageaient d’exiger que tout le contenu généré par l’IA soit étiqueté comme tel.

Magazine: BitCulture : beaux-arts sur Solana, musique IA, podcast + critiques de livres