08/02/2023
De nouvelles sanctions sur les actifs crypto russes annoncées par la Commission européenne

De nouvelles sanctions sur les actifs crypto russes annoncées par la Commission européenne

Les sanctions s’enchaînent contre les pays de l’Est impliqués dans l’invasion de l’Ukraine, et la Commission européenne vise les actifs crypto des dirigeants biélorusses et leurs familles.

Les cryptoactifs sont concernés par les sanctions, car ils sont soupçonnés d’être utilisés pour contourner les sanctions économiques. En tout, plus de 160 personnalités de premier plan et leurs familles sont concernées en Biélorussie.

Une série de mesures contre Lukashenko et ses collaborateurs

La Commission européenne amende deux textes qui visent à pénaliser les pays agresseurs, et la Biélorussie se retrouve en ligne de mire. Il s’agit d’une série de mesures ajoutées à deux textes datant de 2006 et 2014. Ils dressent notamment une liste de 14 oligarques bien connus de la communauté internationale, ainsi que 146 membres de la Fédération de Russie. Cette liste comporte des hommes d’affaires dans la métallurgie, le domaine pharmaceutique ainsi que les ressources en gaz et en pétrole. Le président de la Biélorussie Lukashenko y est nommé, ainsi que différents ministres et personnalités politiques.

La nouveauté de l’amendement de 2022 réside dans le fait que les crypto-monnaies (BTC, ETH et USDT en tête) sont également visées par le texte. Elles sont qualifiées de « transferable securities » et traitées au même titre que des avoirs plus traditionnels. Les personnes concernées (un total de 862 individus et 53 entités, précise le site de la Commission européenne) ne peuvent plus transférer plus de 100 000 euros d’un compte biélorusse jusqu’à un compte européen et le système SWIFT est bloqué jusqu’à nouvel ordre.

Cet amendement ne précise toutefois pas comment l’UE entend contrôler les transferts de cryptos, qui sont par nature décentralisés. D’autant plus que l’achat de crypto-monnaies a bondi depuis le début de la guerre en Ukraine. On estime que les citoyens russes ont acheté pour plus de 20 millions d’euros de bitcoin entre le 27 février et le 1er mars, faisant bondir son prix de 33 000 à 39 000 euros dans la même période.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *