24/04/2024
La nouvelle a fait chuter l’action de Coinbase en bourse. 

Cryptomonnaies aux USA : Le gendarme des marchés attaque la plateforme d’échange Coinbase


Publié

Cryptomonnaies aux USA Le gendarme des marchés attaque la plateforme d’échange Coinbase

La SEC a assigné en justice la première bourse américaine de jetons virtuels, mardi, l’accusant de non-respect de la régulation. 

La nouvelle a fait chuter l’action de Coinbase en bourse. 

REUTERS

L’autorité américaine des marchés financiers, la SEC, a assigné mardi devant la justice civile la première plateforme d’échanges de cryptomonnaies des Etats-Unis, Coinbase, pour non-respect de la régulation, provoquant la chute du titre à Wall Street.

Dévissement de plus de 20%

C’est un nouveau coup porté au secteur par la Securities and Exchange Commission qui, faute de voir le Congrès définir un cadre législatif, a pris la main sur la régulation des cryptomonnaies, dont elle considère qu’elles relèvent de son autorité. Dans les échanges électroniques préalables à l’ouverture de la Bourse de New York, le titre Coinbase perdait plus de 20%. Sollicité par l’AFP, Coinbase n’a pas répondu dans l’immédiat.

L’annonce de cette action menée devant un tribunal fédéral de Manhattan survient au lendemain de l’assignation, déjà par la SEC, de la première plateforme d’échanges mondiale de cryptoactifs, Binance, accusée d’avoir sciemment contourné la régulation pour traiter avec des clients américains.

80 milliards de dollars d’actifs

Le gendarme des marchés reproche à Coinbase de ne pas s’être enregistré auprès de lui en tant que plateforme d’échanges et intermédiaire de transactions en cryptomonnaies. Fin 2022, Coinbase comptait 110 millions d’utilisateurs et 80 milliards de dollars d’actifs logés sur sa plateforme.

L’assignation de Coinbase survient alors que doit se tenir, mardi, une audition sur la régulation des cryptomonnaies devant la commission à l’Agriculture de la Chambre des représentants, dont l’intérêt pour les marchés financiers remonte aux produits dérivés sur les matières premières agricoles. Parmi les personnalités auditionnées figure le responsable juridique de Coinbase, Paul Grewal.

«Les États-Unis se font distancer»

Dans une déclaration publiée lundi en perspective de son audition, le dirigeant a appelé le Congrès américain à légiférer rapidement pour donner de la visibilité au secteur. «Les États-Unis se font distancer» par d’autres pays à la législation plus aboutie, a fait valoir le juriste, et «poussent la technologie et les innovateurs vers l’étranger, du fait d’un manque de règles claires pour les cryptomonnaies.»

Jeudi, deux élus républicains de la Chambre des représentants ont publié un texte censé servir de base à une proposition de loi pour encadrer les cryptoactifs. Il prévoit que la régulation pourrait être partagée entre la SEC et l’Autorité américaine de régulation des produits financiers dérivés, la CFTC. D’autres propositions de loi ont déjà été présentées ces dernières années, mais aucune n’a encore été jusqu’au vote.

(AFP)





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *