08/02/2023
Crypto: au Texas, le minage se fera bientôt à l'énergie solaire

Crypto: au Texas, le minage se fera bientôt à l’énergie solaire

Deux entreprises technologiques, Block (ex-Square) et Blockstream, préparent le lancement, en juin, d’un centre de création de bitcoins, ou « mine », entièrement alimenté à l’énergie solaire, un nouvel effort pour rendre les cryptomonnaies moins polluantes.

Le groupe de paiement dématérialisé Block et le spécialiste de la « blockchain » Blockstream ont investi chacun six millions de dollars dans ce projet pilote qui devrait produire, au départ, environ 0,1 bitcoin par jour, a expliqué vendredi à l’AFP le directeur général de Blockstream, Adam Back

Blockstream a annoncé vendredi que le centre serait situé dans l’ouest du Texas et équipé de panneaux solaires et batteries Tesla. »Beaucoup de gens parlent de la théorie et nous avons voulu la mettre en pratique, pour avoir une base observable », a décrit le dirigeant.

Plus que le fait de créer des bitcoins, « le but est de prouver que le ‘minage’ peut aider à financer des infrastructures » d’énergie renouvelables.

Lisser la consommation

La logique, selon Adam Back, est que le centre de création du bitcoin peut n’utiliser que les capacités excédentaires d’installations générant de l’énergie renouvelable, l’essentiel de l’électricité allant à la consommation ordinaire des particuliers et des entreprises.

L’activité de création lisserait donc la consommation liée à une source d’énergie renouvelable, évitant les pics et les creux. Les données de consommation du site seront accessibles au grand public.

La création d’un bitcoin requiert une série de calculs informatiques complexes, qui nécessitent une quantité sans cesse croissante d’électricité.

Adam Back indique que les deux partenaires du projet songent déjà à en augmenter la taille, jusqu’à 100 fois, sur le même site, si l’essai se révélait concluant.

Les volcans du Salvador

Il ne s’agit pas du premier projet de cryptomonnaie entièrement appuyé sur de l’énergie renouvelable.

Au Salvador, où le bitcoin est désormais une devise officielle, le « minage » utilise, par exemple, une centrale géothermique mettant à profit l’énergie des volcans alentours.

Critiqué pour sa consommation faramineuse d’électricité, le secteur des cryptomonnaies a vu naître, ces dernières années, plusieurs initiatives pour parvenir à un modèle plus vertueux écologiquement.

L’an dernier, des dizaines d’entreprises réunies sous l’égide de l’Accord crypto climat (Crypto climate accord) se sont engagées à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *