29/01/2023
Coinbase est la première société à souscrire un prêt garanti en bitcoins auprès de Goldman Sachs

Coinbase est la première société à souscrire un prêt garanti en bitcoins auprès de Goldman Sachs

La plateforme crypto Coinbase a emprunté de l’argent à la banque Goldman Sachs, en apportant ses bitcoins en garantie.

C’est l’alliance de la finance traditionnelle avec le monde des cryptomonnaies. Bloomberg a révélé la semaine dernière que la première facilité de crédit garanti en bitcoins accordée par la banque américaine Goldman Sachs l’avait été pour Coinbase.

Pour ce premier prêt garanti en bitcoins, la banque américaine avait donc choisi de s’associer avec le géant Coinbase, une plateforme d’échange de cryptomonnaies qui est cotée en Bourse. La société possède en effet elle-même des bitcoins. Dans son dernier rapport annuel, Coinbase indiquait détenir en propre l’équivalent de 183 millions de dollars de bitcoins au 31 décembre dernier. Une partie de ces bitcoins servent ainsi de « collatéral » pour garantir ce financement auprès de la banque.Il s’agit d’une « première étape dans la reconnaissance de la cryptomonnaie en tant que garantie » a déclaré Brett Tejpaul, le responsable de Coinbase Institutionnal.

L’opération ressemble à une sorte de crédit lombard: l’entreprise qui emprunte apporte des garanties – que l’on appelle collatéral et donc ici ce sont des bitcoins – en échange d’un prêt qui est lui délivré en dollars. Si le prêt tourne mal et les remboursements ne se font pas, le créancier devient propriétaire de ces actifs mis en garantie. Mais tant que tout va bien, Goldman Sachs ne devient pas propriétaire des bitcoins mis en jeu. 

A ce jour, on ne connaît pas le montant ni le taux du prêt accordé. Mais selon des analystes, la valeur de crédit des bitcoins serait entre 40% et 50%, à peu près comme des actions. Cela veut dire que l’emprunteur doit apporter deux fois plus en garantie que ce qu’il faut pour obtenir un crédit. C’est un fonctionnement classique d’un crédit lombard: pour l’équivalent de 100 dollars apportés en garantis, il en obtient 50.

Cette annonce tend à institutionnaliser encore plus le bitcoin, c’est même un premier pas vers la reconnaissance de la cryptomonnaie comme un actif accepté par la finance traditionnelle. Godman Sachs n’est pas la première banque à faire un pas dans les cryptomonnaies: depuis plusieurs mois, les banques américaines montent en puissance dans ce domaine, suivies par les banques européennes.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *