05/02/2023
Ces banques qui misent sur les cryptomonnaies

Ces banques qui misent sur les cryptomonnaies

Face à la montée en puissance des cryptomonnaies, et à l’intérêt des particuliers et plus récemment des investisseurs, les grandes banques cherchent à tirer leur épingle du jeu dans ce domaine.

Dans ce domaine, les banques américaines ont un avantage certain, tant l’écosystème des cryptomonnaies aux Etats-Unis reste plus développé et mature que l’écosytème européen. Par exemple, selon le géant américain Fidelity, environ 80 millions d’Américains possèdent ou ont possédé des investissements en monnaies numériques.

Ce jeudi, la célèbre banque américaine Goldman Sachs est devenue la première banque à proposer un prêt garanti en Bitcoin, qui permet aux emprunteurs d’utiliser le bitcoin comme garantie pour un prêt en espèce. Elle est aussi devenue en mars la première banque mondiale à négocier des options bitcoin de gré à gré à Galaxy Digital, un gestionnaire d’actifs axé sur les crypto. Mais Goldman Sachs n’est pas la seule banque américaine à surfer sur cette tendance. Certaines veulent aussi permettre à leurs clients de diversifier leurs portefeuilles, en les exposant aux cryptomonnaies. Depuis un an, les géantes Morgan Stanley, JP Morgan Chase ou encore Well Fargo permettent à leur clientèle fortunée de s’exposer à ces actifs.

De même, face à l’essor des plateformes de trading de cryptomonnaies, et notamment à des géants comme Robinhood ou encore Revolut, les banques américaines ont décidé d’améliorer leur services de trading. Depuis mars 2021, Golman Sachs propose par exemple des contrats à termes sur le bitcoin et des contrats à terme non livrables, qui permettent aux clients de se prononcer sur le prix futur du Bitcoin. Deux autres banques américaines sont bien parties pour aussi proposer ce type de service: Bank of America et Citigroup.

En Europe, des initiatives plus discrètes

En Europe, les initiatives restent plus discrètes, à l’heure où les institutions européennes réfléchissent à réglementer le secteur des cryptomonnaies. Il semble, à ce stade, que l’Allemagne ait une longueur d’avance. Fin février, la deuxième plus grande banque allemande, la Commerzbank, a demandé une licence auprès du régulateur allemand, lui permettant de proposer des services d’échanges et de gardes de cryptomonnaies. Si elle venait à obtenir une telle licence, elle deviendrait la première grande banque allemande à se lancer dans l’aventure. 25 établissements bancaires allemands chercheraient à ce jour, à obtenir un tel graal.

De son côté, la plus grande banque allemande, la Deutsche Bank, se prépare à lancer un service de conservation de cryptomonnaies. L’annonce a été faite il y a plus d’un an. Contactée par BFM Crypto, Deutsche Bank ne souhaite faire aucun commentaire sur une date de lancement. La semaine dernière, la banque portugaise Bison Bank est devenue la première banque du pays à proposer des services liés aux cryptomonnaies.

Une seule banque en France

En France, les grandes banques restent frileuses en matière de cryptomonnaies. Si BNP Paribas ou encore la Société Générale nouent des partenariats dans la blockchain et les cryptomonnaies, toutes restent sur leur garde. La Banque Delubac & Cie est devenue la première banque française, à obtenir fin mars, l’enregistrement en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’AMF. Alors que la banque avait annoncé que son offre serait disponible fin avril, il semblerait qu’elle prenne un peu de retard. »On va lancer l’offre très prochainement, c’est un environnement qui est très flexible, qui évolue très rapidement. On a prévu plusieurs lancements sur les prochains mois avec des services qui vont s’élargir au fur et à mesure », explique à BFM Crypto Edodie Trevillot, la responsable conformité de la banque.

La banque devrait officiellement lancer ses services à la mi-mai, notamment ses offres d‘achat-vente et de conservation de cryptomonnaies. Par la suite, elle réfléchira à faire évoluer sa plateforme de banque en ligne, avec une offre de produit de tokens plus élargis. La banque assure que l’offre concernera tous les clients, des particuliers aux institutionnels.

En Europe, la Suisse fait figure d’exception, avec sa fiscalité attractive en matière de cryptomonnaies. Début septembre, le géant BBVA a annoncé le lancement d’un portefeuille de cryptomonnaies. De son côté, Axa Suisse accepte le paiement des primes d’assurance en bitcoin. « Si les banques suisses se sont, jusqu’à présent, montrées prudentes dans l’offre de possibilités de placement en cryptomonnaies, plus de la moitié des banques interrogées (55 %) prévoient désormais de lancer une offre d’investissement dans des cryptoactifs au cours des trois prochaines années », assurait un récent rapport d’EY.

Force est de constater que sur les banques se lancent dans les cryptomonnaies, et bien que les cryptomonnaies intéressent de plus en plus de particuliers et d’investisseurs, les servcies se limitent aux professionnels et aux clients fortunés.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *