29/01/2023
Comment sécuriser au mieux ses cryptomonnaies

Ces 5 faits qui pourraient mettre fin au bear market

Entre les décisions de la Réserve fédérale et The Merge, le prochain évènement tant attendu par la communauté, quels sont les éléments pour pourraient faire remonter le marché des cryptomonnaies?

Depuis quelques mois, le marché des cryptomonnaies est rentré dans une phase dite de « bear » market, aussi appelée marché baissier. Ce n’est pas la première fois: le marché, très volatile, a déjà connu de nombreuses chutes au cours des dernières années, notamment en 2012, 2015-2016, un en 2018-2019 et un actuellement. Mais le crypto-krach de 2022 semble être le bear market le plus violent pour l’écosystème des cryptomonnaies comme l’a récemment rappelé la société Glassnode dans une note.

Après chaque chute, le marché des cryptomonnaies a remonté la pente, avec la disparition de certaines cryptomonnaies trop fragiles et la confirmation de certaines autres cryptomonnaies ou acteurs de l’écosystème. Le bitcoin, qui reste la reine des cryptomonnaies en terme de capitalisation selon les données de Coinmarketcap (391 milliards de dollars), a atteint un pic historique en novembre 2021, à 69.000 dollars. A l’heure de la rédaction de ce papier, il frôle les 20.000 dollars, fragilisé par deux récents crypto-krachs. Saura-t-il remonter la pente et entraîner l’ensemble du marché ddans un « bull » market (marché haussier)?

Selon un article de CoinTelegraph, 5 éléments pourraient mettre fin à la situation de bear market.

Ce n’est plus surprise: depuis plusieurs mois, le bitcoin – qui entraîne en général l’ensemble des cryptomonnaies dans sa chute ou dans la hausse – est de plus en plus corrélé aux marchés financiers traditionnels (principalement au Nasdaq), qui réagissent aux annonces des banques centrales.

En effet, les valeurs tech et les cryptomonnaies sont parmi les actifs les plus sensibles aux politiques des banques centrales, et notamment de la banque centrale américaine (la Fed). Globalement, sur les années 2020 et 2021, il y avait de fortes liquidités sur les marchés injectées par les banques centrales pour soutenir les économies en pleine pandémie.

Cela a provoqué une hausse du marché des cryptomonnaies et du Nasdaq ainsi que des autres actifs risqués. Mais l’année 2022 est différente et le contexte économique a changé: la Fed a en effet commencé à relever ses taux (0,5 % et 0,75 %) pour lutter contre l’inflation.

Face au resserrement de la politique monétaire de la banque centrale américaine, les investissements sur les actifs les plus risqués sont en repli. Il y a moins d’argent en circulation dans les marchés financiers, et cela pénalise le Nasdaq et donc les cryptomonnaies.

Les 26 et 27 juillet, elle rendra d’ailleurs sa décision sur une nouvelle hausse des taux d’intérêt, ce qui aura de fait un impact sur le cours des cryptomonnaies.

  • L’adoption du bitcoin par des grandes puissances

Un autre phénomène macroéconomique est lié à l’adoption du bitcoin en tant que monnaie légale dans certains pays, à l’instar du Salvador et plus récemment de la Centrafrique.

« Son adoption par de si petits acteurs sur la scène mondiale n’a pas fait grand-chose pour promouvoir une acceptation plus générale. Cela changerait probablement, cependant, si un marché plus important comme le Japon ou l’Allemagne s’ouvrait à la promotion officielle de l’utilisation de la BTC par leurs citoyens pour leurs achats quotidiens », souligne le média.

Les grandes puissances internationales réfléchissent davantage au lancement d’une monnaie digitale de banque centrale (MDBC) plutôt qu’à une adoption du bitcoin.

  • L’intégration des cryptomonnaies comme moyen de paiement

Selon les données de Coinmap, 29.700 commerces accepteraient à ce jour le bitcoin dans le monde. Pour autant, rares sont encore les grandes enseignes américaines qui acceptent ce type de paiement à l’instar de Paypal, Subway, ou encore Cupa Cafe.

« S’il existe des options permettant d’accéder à la valeur détenue en crypto, comme les cartes de débit et les intégrations de paiement en ligne avec des plateformes comme Shopify, la possibilité de faire des achats en effectuant des transactions directement sur un réseau blockchain est relativement limitée. Il est probable que l’intégration des paiements en crypto par une grande entreprise comme Amazon ou Apple pourrait déclencher une vague haussière », considère CoinTelegraph.

  • L’évènement d’Ethereum: The Merge

Il existe au sein même de l’écosystème crypto un évènement très attendu, connu sous le nom de The Merge (voir notre article à ce sujet), qui devrait avoir lieu d’ici le mois d’août.

Concrètement, la blockchain Ethereum (qui a sa propre monnaie, l’ether, la deuxième monnaie en terme de capitalisation après le bitcoin) passerait d’un processus dit de « proof of work » (preuve de travail) à celui de « proof of stake » (preuve d’enjeu). Un tel changement signifierait non seulement que l’ether le résultera plus d’un processus dit de minage au même titre que le bitcoin pour être mis en circulation, mais ce nouveau processus sera également beaucoup moins énergivore. De même, un tel changement devrait réduire l’émission d’ethers en circulation, ce qui impliquerait qu’avec une quantité limitée, la demande d’ether pourrait être plus élevée

Jusqu’à présent, le processus de transition qui est dans les cartons des années, a été repoussé de plusieurs mois. La communauté espère qu’il aura bien lieu en août, comme annoncé par le patron d’Ethereum, Vitalik Buterin.

« Il est possible que la médiatisation autour de The Merge puisse aider à sortir le marché crypto de son état baissier si la transition se déroule sans accroc, en particulier si elle contribue à une plus grande évolutivité et à une expérience utilisateur plus rapide », considère CoinTelegraph.

  • La création d’un ETF bitcoin spot

Autre évènement mis en avant, celui de la création d’un ETF (Exchange Traded Funds) dit bitcoin spot sur les marchés américains. Pour rappel, un ETF est un fonds indiciel se négociant en Bourse qui suit l’évolution d’un indice boursier (ou d’un ou de plusieurs actifs financiers, comme par exemple l’or) en répliquant la hausse comme la baisse du cours de cet indice (ou de ces actifs).

Proposé dès 2017, ce type de projet n’a jusqu’à présent jamais abouti.

« Les raisons de ce rejet tournent généralement autour de l’accusation selon laquelle les marchés des crypto-monnaies sont facilement manipulables et que les garanties appropriées ne sont pas en place pour protéger les investisseurs. Si un ETF spot devait être approuvé, il rendrait cette objection de longue date sans objet et apporterait un nouveau niveau de légitimité au bitcoin et à la classe d’actifs cryptographiques dans son ensemble », souligne le média.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *