30/01/2023
Certains mineurs de bitcoins pourraient avoir du mal à rembourser leurs prêts

Certains mineurs de bitcoins pourraient avoir du mal à rembourser leurs prêts

Avec la chute du bitcoin, certains mineurs pourraient avoir du mal à rembourser leurs prêts garantis par leurs équipements. Près de 4 milliards de dollars de prêts seraient concernés.

Depuis deux mois, l’activité des mineurs de bitcoins est bouleversée à la fois par la chute du cours du bitcoin, qui a perdu jusqu’à 70% de sa valeur depuis son plus haut niveau en novembre dernier à 69.000 euros, la hausse des prix de l’énergie mais également par la baisse du prix des équipements de minage (machines, ordinateurs, cartes graphiques).

Or, certaines sociétés de minage peuvent placer leurs équipements comme garantie pour obtenir des prêts auprès de sociétés spécialisées, de Galaxy Digital à New York Digital Investment Group (NYDIG), en passant par les plateformes de prêts BlockFi et Celsius. Ces deux dernières sociétés étant, pour rappel, dans la tourmente.

Dans le contexte de baisse du prix du bitcoin et des équipements de minage, « ces plateformes de prêts pourraient être considérablement sous-collatéralisées », a déclaré Ethan Vera, cofondateur de la société de minage Luxor Technologies, sur Bloomberg. Dit autrement, le prix de leurs équipements seraient passés en-dessous du capital restant dû pour leurs prêts. Ethan Vera estime que 4 milliards de dollars de prêts garantis par des équipements de minage seraient concernés. Cela représente un « risque potentiel pour les principaux prêteurs de crypto-monnaies », considère Bloomberg.

« Des signes de détresse »

« Jusqu’à présent, peu de mineurs ont fait défaut sur leurs prêts, mais les ventes récentes montrent des signes de détresse », ajoute le média. La société de minage américaine Core Scientific a ainsi vendu 2.000 bitcoins en mai « pour couvrir des coûts opérationnels », tandis que la canadienne Bitfarms a vendu la moitié de ses bitcoins début juin pour « rembourser une partie de son prêt de 100 millions de dollars » à Galaxy Digital.

« La vente des réserves de bitcoins accentue la pression sur les prix et le coût des équipements pourrait chuter encore plus bas si les prêteurs -qui cherchent à récupérer leurs pertes sur les défauts de paiement- commencent à liquider les machines qu’ils reprennent », ajoute Bloomberg.

Car en matière de minage, toutes les sociétés ne sont pas dans le même bateau: s’il est à ce jour admis qu’il n’est pas rentable de miner tout seul chez soi (lire notre article à ce sujet), des sociétés de minage établies depuis plusieurs années pouvaient réaliser des marges allant jusqu’à 90%, lorsque les cryptomonnaies étaient au plus haut.

Or, les deux crypto-krachs récents peuvent mettre à mal l’activité de plus petites structures (ou plus récentes).

« Un bouleversement du secteur pourrait être imminent, en particulier pour les petits opérateurs à trésorerie négative qui ont acheté des équipements coûteux il y a plusieurs mois, en pensant qu’ils prendraient de la valeur. Si vous tenez compte des frais généraux d’infrastructure et des taux d’intérêt, le coût total (de minage par bitcoin, NDLR) pour certains mineurs peut déjà dépasser 20.000 dollars, ce qui correspond au prix actuel du bitcoin, a déclaré Wilfred Daye, directeur général de Securitize Capital », ajoute Bloomberg.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *