08/02/2023
Certaines plateformes seraient "secrètement insolvables" estime Sam Bankman-Fried

Certaines plateformes seraient « secrètement insolvables » estime Sam Bankman-Fried

Dans une interview, le patron fondateur de FTX revient sur l’état du marché des cryptomonnaies, où il commence à jouer un rôle important. Il a aussi alerté sur les risques d’insolvabilité d’autres plateformes.

Après les deux crypto-krachs de ces dernières semaines, pas mal de fonds, de prêteurs et de plateformes spécialisées en cryptomonnaies se sont retrouvés asséchés. Mais le ménage est loin d’être fait selon l’un des hommes forts du secteur: Sam Bankman-Fried, le patron fondateur de la plateforme d’échanges de cryptomonnaies FTX.

On en entend beaucoup parlé depuis quelques jours, alors qu’il est soupçonné d’avoir des vues sur l’application de trading Robinhood, dans lequel il a des parts. Mais aucunes discussions actives n’ont lieu en ce moment a-t-il précisé mardi à Forbes, ajoutant que l’actualité la plus pressante n’était peut-être pas là.

Pour lui, l’écosystème des cryptomonnaies fait face à un vrai souci d’insolvabilité chronique du côté des places d’échange de cryptomonnaies. Après le fonds Three Arrows Capital qui a craqué, avec l’effondrement de l’écosystème Terra/Luna, une dizaine de plateformes d’échanges ont dû cesser les retraits et les transferts, tant elles étaient en panne de liquidité.

« Certaines entreprises sont fondamentalement allées trop loin. Et il n’est pas possible de les soutenir s’il y a un trou trop important dans le bilan, des problèmes de réglementation ou s’il ne reste plus grand chose à sauver », explique ce dernier.

Et selon Sam Bankman-Fried, un nombre croissant d’entre elles sont « secrètement insolvables », victimes de la panique des investisseurs face à la forte baisse des cryptomonnaies et trop vulnérables aux piratages. Il participe activement aux sauvetages de plusieurs d’entre elles en ce moment, à travers FTX mais aussi son fonds d’investissement Alameda Ventures. Il a ainsi mis au pot dans la plateforme BlockFi ou encore avec son fonds d’investissement Almedia dans Voyager Digital.

« Nous sommes prêts à faire une mauvaise affaire, si c’est ce qu’il faut pour stabiliser les choses et protéger les clients », admet néanmoins ce dernier.

Beaucoup d’entre elles sont en bien trop mauvaise santé financière, et les renflouer, c’est essayer de remplir un puits sans fond. Maintenant, il y a de la technologie, de la blockchain et des parts de marché à reprendre à la casse et au milieu de ce monde en pleine implosion, Sam Bankman-Fried s’impose sans doute comme l’homme fort du moment, avec la plus grosse fortune du secteur (20,5 milliards de dollars) et une plate-forme, FTX, qui contrairement à Binance et Coinbase, est rentable sur les 10 derniers trimestres.

Antoine Larigaudrie édité par PA

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *