29/01/2023

BNP Paribas rejoint la blockchain de JP Morgan

Le secteur bancaire commence à monter en puissance dans la blockchain, à l’instar de la banque française BNP Paribas, qui a décidé de miser sur la blockchain de JP Morgan.

La banque française BNP Paribas a effectué sa première transaction sur la blockchain Onyx Digital Assets de la banque américaine JP Morgan. BNP Paribas devient la première banque européenne à s’allier à cette blockchain.

Lancée en 2020 par JP Morgan, cette blockchain basée sur Ethereum fonctionne comme une plateforme de paiement. Elle a déjà brassé 300 milliards de dollars d’échanges. C’est une plateforme qui permet notamment d’effectuer des transactions de « repo » (ou refinancement): une banque vend à un investisseur une obligation d’Etat qu’elle détient et qu’elle rachète par la suite à la fin de l’opération à un prix légèrement supérieur (par exemple au bout de quelques heures). C’est une forme de prêt à très court terme pour l’établissement bancaire concerné.

Pour une banque, ce type d’opération est essentiel pour les opérations au jour le jour et boucler le bilan quotidien, et le faire via la blockchain garantit de pouvoir le faire avec une rapidité, une fiabilité et une tracabilité impeccables. Tout se fait automatiquement et de manière tokenisée.

« Grâce à Onyx Digital Assets, nous pouvons désormais tirer parti de la technologie blockchain pour les accords de rachat, créant de nouvelles opportunités pour rationaliser nos processus, accéder à la liquidité intra-journalière et, en fin de compte, mieux servir nos clients », a déclaré Joe Bonnaud, directeur des opérations et responsable de l’ingénierie chez BNP Paribas, cité dans The Trade.

C’est une passerelle de plus entre le système financier mondial et la technologie blockchain, sans pour autant y inclure encore l’usage d’une cryptomonnaie en particulier. Mais le niveau d’échanges et surtout la nature stratégique du secteur où est employée cette blockchain est sans doute un pas décisif de plus vers son adoption et sa généralisation.

Même si pour le moment, les opérations de marché au quotidien restent du domaine des circuits de transactions classiques, la blockchain va immanquablement prendre le relais.

JP Morgan ambitionne notamment d’élargir les cas d’utilisation de cette blockchain pour BNP Paribas.

« Nous avons construit Onyx Digital Assets pour permettre au marché de bénéficier de la tokenisation des actifs à l’échelle », explique Tyrone Lobban, responsable d’Onyx Digital Assets chez JP Morgan. « Nous allons bientôt étendre nos capacités au-delà du « repo » à d’autres produits ».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *