08/02/2023
Binance arrête certains produits de trading en France

Binance écope de plus de 3 millions d’euros d’amende aux Pays-Bas



Le géant des cryptomonnaies a enfreint le règlement d’enregistrement de ses activités aux Pays-Bas, a déclaré la banque centrale néerlandaise.

La banque centrale néerlandaise (DNB) a déclaré lundi avoir infligé une amende de plus de 3 millions d’euros à Binance, la principale plateforme d’échange de cryptoactifs au monde, pour avoir enfreint aux Pays-Bas le règlement d’enregistrement de ses activités.

« Le 25 avril 2022, la banque centrale néerlandaise a imposé une amende administrative de 3.325.000 euros à Binance Holdings Ltd », a indiqué la DNB dans un communiqué publié lundi.

« L’amende a été infligée parce que Binance proposait des services de cryptomonnaies aux Pays-Bas sans l’enregistrement légalement requis auprès de DNB. C’est interdit », a-t-elle ajouté.

Binance a désormais fait une demande d’enregistrement et a fait appel de la sanction, a indiqué la DNB.

« Moins facile de contrôler le risque de flux financiers criminels »

Les entreprises qui souhaitent proposer des services de cryptomonnaies aux Pays-Bas sont tenues de s’enregistrer auprès de la DNB en vertu de la loi sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

« Sans cette obligation d’enregistrement, il est moins facile de contrôler le risque de flux financiers criminels », explique la banque, qualifiant de « très graves » les « violations » de Binance.

Malgré leur popularisation ces dernières années, l’usage des cryptomonnaies continue d’être associé par certains responsables politiques à des pratiques frauduleuses comme le blanchiment d’argent.

La régulation des cryptoactifs est un sujet central, aux États-Unis comme en Europe, où les autorités resserrent la vis pour mieux encadrer un marché encore jeune.

Binance a obtenu en France début mai de l’Autorité des marchés financiers (AMF) son enregistrement pour pouvoir exercer.

Cette autorisation « en tant que prestataire de services sur actifs numériques » est la première en Europe pour le groupe, là où les autorités du Royaume-Uni ont estimé l’an dernier que les activités de Binance ne pouvaient pas être supervisées correctement et posaient un risque aux consommateurs.

Après une période faste pendant la pandémie, les cryptomonnaies, réputées pour leur volatilité, ont nettement reculé ces dernières semaines, pâtissant du moindre appétit des investisseurs pour le risque.



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *