25/07/2024
Ces patrons qui veulent soutenir l'écosystème crypto en plein bear market

Binance dément avoir vendu des bitcoins pour soutenir sa propre cryptomonnaie



Mardi, le patron de Binance, Changpeng Zao, a répondu à des rumeurs selon lesquelles la bourse a vendu des bitcoins pour soutenir sa cryptomonnaie, le BNB.

La tension est à son comble pour le patron de Binance, Changpeng Zao (CZ). Depuis l’assignation en justice de Binance par le gendarme boursier américain, la bourse crypto fait face à une méfiance accrue de ses utilisateurs. Mardi, CZ a dissipé des rumeurs selon lesquelles Binance a vendu des bitcoins pour éviter que sa cryptomonnaie native, le BNB, chute en dessous d’un certain seuil.

« Binance n’a pas vendu de bitcoin ou de BNB. Nous avons même encore un stock de FTT », a tweeté CZ mardi soir. Selon le média CoinDesk, des tweets de membres de la communauté crypto indiquant une corrélation entre une vente de bitcoins et des achats de BNB sont devenus viraux au point de cumuler plus de 3 millions de vues.

Ce type de manoeuvre n’est pas sans rappeler le rôle joué par Samuel Bankman-Fried (SBF), l’ancien patron du géant FTX, à l’égard de la cryptomonnaie native de la bourse, le FTT, pour faire varier son cours. Pour rappel, FTX a fait faillite mi-novembre.

Mouvements sur l’USDT

Bien que CZ ait démenti ces rumeurs, toutes les actions la société sont aujourd’hui scrutées de près. Lundi, le géant des cryptomonnaies a échangé 750 millions de paires de jetons USDT-tron contre des USDT-ether en collaboration avec Tether, afin de « maintenir la liquidité » des jetons, créant des mouvements sur le stablecoin USDT, le plus gros du marché.

Pour rappel, la SEC a déposé 13 chefs d’accusation contre Binance lundi dernier, quelques mois après la plainte déposé par la CFTC également à son encontre. L’autorité considère que Binance et Binance US auraient dû s’enregistrer en tant que bourses aux Etats-Unis. La SEC accuse ainsi Binance d’avoir permis à des clients américains de négocier des actifs sur la plateforme Binance sans autorisation. De même, les actifs proposés à l’achat et à la vente sur Binance, comme sa cryptomonnaie native le BNB ou encore le BUSD, sont considérés comme des titres financiers (securities) au sens de la SEC, qui doivent donc être règlementés par l’autorité.



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter CoinGecko Free Api Key to get this plugin works.