30/01/2023
Avec le "move-to-earn", l'argent se gagne en se déplaçant

Avec le « move-to-earn », l’argent se gagne en se déplaçant

De nouvelles applications autour des NFT et des cryptomonnaies, il commence à en avoir plein. Step’n se distingue en mélangeant le concept du « move-to-earn » et les caractéristiques de la blockchain. Grâce à ce jeu mobile, il est possible de générer beaucoup d’argent en se déplaçant. A condition d’investir…

Un portefeuille plein, c’est bien. Avec un corps sain, c’est mieux. Marcher ou courir pour récupérer de l’argent n’est pas forcément novateur, pourtant en y ajoutant les spécificités de la blockchain et des NFT, le concept semble prendre un tournant. Avec Step’n, une application mobile gratuite sur les différents magasins d’applications, chaque déplacement du quotidien peut vous rapporter de l’argent que ce soit à travers la marche ou la course. 

Le projet Step’n propose de rétribuer les utilisateurs grâce à deux jetons de cryptomonnaies liées au projet : le GST (pour Green Satoshi Token) et le GMT (Stepn, un jeton de gouvernance). Ces deux tokens ont plusieurs fonctions utilitaires dans l’application comme la création d’une nouvelle paire, le déblocage de certaines gemmes pour améliorer sa chaussure ou bien tout simplement la revente dans le circuit traditionnel des cryptomonnaies. Le GMT, un jeton de gouvernance, permet de voter sur la voie à suivre pour le futur de l’entreprise avec notamment deux choix primordiaux entre l’achat de compensation carbone (pour continuer à produire des jetons) ou bien de recevoir des dividendes en fonction des résultats de Step’n.

Une forme de travail ?

Mais alors comment tout cela fonctionne ? Comme lorsque vous voulez aller courir, il va falloir s’équiper ! Tout le principe de Step’n se base sur des chaussures qui prennent la forme d’un NFT avec des caractéristiques spécifiques, un système de rareté et même des niveaux. Selon la nature de vos déplacements, il vous faudra choisir entre quatre types de chaussures : la Walker (entre 1 et 6 km/h), la Jogger (entre 4 et 10 km/h), la Runner (entre 8 et 20 km/h) et la Trainer (entre 1 et 20 km/h). Attention, selon les chaussures et leur « énergie », il ne sera pas possible de dépasser un certain temps.

Les chaussures possèdent toutes des caractéristiques différentes dans leurs quatre attributs : l’efficacité, la chance, le confort et l’indice de réparabilité. L’efficacité va permettre de rentabiliser au mieux son temps pour accumuler des jetons GST, la chance va permettre d’acquérir des bonus à la fin d’un déplacement, le confort va augmenter le taux de récupération des jetons GMT et la résilience va permettre de réduire le coût de réparation des chaussures. Hé oui, car même l’usure de ses chaussures est un facteur qu’il va falloir prendre en compte. 

En fonction de vos moyens et de votre objectif, les chaussures les moins chères se trouvent actuellement à 8,3 Solana (soit au cours actuel à peu près 830 dollars). L’investissement de base est donc conséquent et il ne faut pas oublier que pour l’instant, le phénomène profite d’un effet de mise en lumière. Reste que ce genre d’initiative semble posséder un potentiel qui est loin loin d’avoir atteint sa limite.

Après tout, des partenariats avec des événements sportifs ou des marques en utilisant la cryptomonnaie de l’application pourraient clairement être envisagés. De manière générale, inclure une récompense financière pour l’adoption d’un mode de vie plus sain en marchant ou en courant pourrait bien devenir plus qu’une tendance. Pour certains, c’est déjà devenu une forme de travail.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *