24/04/2024
L'enquête sur l'attentat meurtrier se poursuit en Russie.

Attentat de Moscou: la Russie pointe le doigt vers l’Ukraine


Publié

Attentat de MoscouLes assaillants «liés aux nationalistes ukrainiens», dit la Russie

Les enquêteurs russes ont aussi annoncé l’arrestation d’un nouveau suspect en lien avec l’attaque, tandis que Washington a dénoncé une «propagande absurde».

L’enquête sur l’attentat meurtrier se poursuit en Russie.

AFP

Les enquêteurs russes ont assuré jeudi que les auteurs de l’attentat dans la banlieue de Moscou qui a fait 143 morts avaient des «liens avec les nationalistes ukrainiens». L’arrestation d’un nouveau suspect en lien avec l’attaque a également été annoncée.

Cette attaque, qui a eu lieu vendredi soir au Crocus City Hall, a été revendiquée par l’organisation jihadiste Etat islamique mais les responsables russes insistent depuis plusieurs jours sur une piste ukrainienne. Kiev dément pour sa part toute implication dans cette tuerie.

«De l’argent venu d’Ukraine»

«Le travail avec les terroristes détenus, l’examen des dispositifs techniques saisis sur eux et l’analyse des informations sur les transactions financières ont permis d’obtenir des preuves de leurs liens avec les nationalistes ukrainiens», a indiqué sur Telegram le Comité d’enquête russe. Les enquêteurs russes ont aussi affirmé que les auteurs de l’attentat avaient reçu de l’argent venu d’Ukraine. «Les enquêteurs disposent d’informations confirmant que les auteurs de l’attentat avaient reçu d’importantes sommes d’argent et des cryptomonnaies en provenance d’Ukraine, qui ont été utilisées pour la préparation de ce crime», a ajouté le Comité d’enquête russe.

En parallèle, ce dernier a annoncé jeudi l’arrestation d’un nouveau suspect accusé d’avoir participé au «financement» de l’attentat du Crocus City Hall. «Un autre suspect impliqué dans le système de financement des terroristes a été identifié et placé en détention», a indiqué sur Telegram le Comité d’enquête russe. Les autorités avaient précédemment signalé l’arrestation de 11 personnes, dont les quatre assaillants présumés. Huit ont été inculpées et placées en détention provisoire.

«Marchands de fumier»

Les dirigeants russes sont des «marchands de fumier» essayant de diffuser une «propagande absurde» à propos de l’attentat de Moscou, dont le groupe Etat islamique est «seul responsable», a réagi jeudi un porte-parole de la Maison-Blanche. John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, a rapporté que son oncle agriculteur avait «coutume de dire que les meilleurs marchands de fumier transportent souvent leurs échantillons dans leurs bouches» et ajouté: «Les responsables russes semblent être d’assez bons marchands de fumier.»

Selon le président Vladimir Poutine, les quatre assaillants ont été arrêtés dans la région russe de Briansk tandis qu’ils tentaient de fuir en Ukraine, où une «fenêtre» leur permettant de franchir la frontière avait été préparée du côté ukrainien. Le directeur des services de sécurité russes (FSB), Alexandre Bortnikov, a quant à lui assuré que les services secrets ukrainiens et occidentaux avaient «facilité» l’attentat. L’Ukraine dément vigoureusement toute implication dans ce massacre, accusant Moscou de vouloir «rejeter la faute» sur Kiev.

(afp)





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *