25/07/2024
Arbitrum (ARB) tombe à son plus bas niveau historique alors que les mesures d'utilisation du réseau diminuent

Arbitrum (ARB) tombe à son plus bas niveau historique alors que les mesures d’utilisation du réseau diminuent


Arbitrum est devenu l’un des principaux concurrents parmi les solutions d’évolutivité de couche 2 du réseau Ethereum, bénéficiant d’une valeur totale verrouillée (TVL) importante et d’une activité notable. Cependant, entre le 9 et le 11 septembre, le prix des jetons Arbitrum (ARB) a connu une forte baisse de 14,5 %, marquant son point le plus bas de l’histoire.

Les investisseurs recherchent désormais avec impatience un aperçu des facteurs à l’origine de ce mouvement et se demandent si Arbitrum possède toujours un avantage concurrentiel, d’autant plus qu’indépendamment des performances du jeton ARB, le réseau TVL dépasse 1,6 milliard de dollars.

Arbitrum (ARB) contre les concurrents Polygon (MATIC), Optimism (OP) et Loopring (LRC). Source : TradingView

Il convient de noter que la semaine dernière a été difficile pour la plupart des crypto-monnaies, mais parmi les solutions de mise à l’échelle d’Ethereum, aucune n’a connu une baisse supérieure à 9 %, à l’exception d’Arbitrum.

Les propositions de gouvernance de l’ARB apportent des avantages discutables

Une source potentielle de préoccupation vient de l’absence de tout cas de délivrance de preuves de fraude depuis le lancement du réseau principal Arbitrum en août 2021. Offchain Labs a confirmé cette information à Cointelegraph le 4 septembre. Les développeurs ont cependant expliqué que cette situation correspond à le fonctionnement prévu du système, car les validateurs ayant des intentions malveillantes risquent de perdre la totalité de leur mise. Par conséquent, il est peu probable que ces données aient eu un impact significatif sur le prix au cours de la semaine dernière.

Des facteurs supplémentaires qui peuvent aider à élucider la récente baisse des prix sont associés aux propositions de gouvernance de l’organisation autonome décentralisée (DAO) d’Arbitrum. La première proposition, publiée le 2 septembre, vise à allouer jusqu’à 75 millions de jetons ARB de la trésorerie du projet pour répondre aux « besoins de la communauté à court terme » en matière d’applications décentralisées actives (DApps) au sein de l’écosystème. Cependant, même si elle est approuvée, cette allocation représente moins de 2 % des avoirs du Trésor du DAO et il est peu probable qu’elle ait déclenché la correction du prix du jeton ARB, quelle que soit la position de chacun sur la proposition.

Une autre proposition de gouvernance qui a retenu l’attention a été présentée le 9 septembre par PlutusDAO. Cette proposition vise à restituer les jetons de la trésorerie DAO aux détenteurs d’ARB via l’activation d’un jalonnement mécanisme, créant un rendement natif pour les participants, qui pourrait représenter jusqu’à 2 % de l’offre totale par an. Néanmoins, certains investisseurs considèrent cette approche inflationniste comme inutile et estiment qu’elle ne fait qu’exercer une pression à la baisse sur les prix.

Comme l’a souligné l’utilisateur Psy sur le réseau social X (anciennement Twitter), la « dilution par l’inflation » ne contribue pas positivement à l’écosystème, car elle se contente de distribuer les avoirs du Trésor DAO.

Au-delà de la gouvernance des jetons, il existe également des préoccupations liées aux risques de liquidation sur les bourses centralisées et décentralisées proposant des transactions à effet de levier. Par exemple, Lookonchain a observé une baleine retirer des jetons ARB de la plateforme de prêt Aave et en transférer certains vers Binance.

Le défi de cette analyse réside dans l’ambiguïté de la cause et de l’effet. En règle générale, les positions longues à effet de levier sont obligées de se clôturer lorsque les prix des jetons ont déjà baissé, plutôt que l’inverse. Cela souligne l’importance pour les investisseurs d’examiner l’activité d’Arbitrum et les tendances des dépôts au cours des deux derniers mois, ce qui aurait pu déclencher la récente évolution des prix.

La baisse de l’activité du réseau est probablement la cause

Le TVL d’Arbitrum a notamment diminué à 1,67 milliard de dollars, marquant son plus bas niveau depuis la mi-février.

Valeur totale du réseau Arbitrum verrouillée. Source : DéfiLlama

Cette baisse de 25 % au cours des deux derniers mois soulève plusieurs inquiétudes, révélant principalement une perte de confiance des investisseurs. Ce ralentissement pourrait réduire les liquidités et compromettre la viabilité globale du projet. En outre, cela pourrait dissuader de nouveaux participants, entravant ainsi la croissance et l’adoption du réseau.

Ensuite, il est crucial d’examiner le nombre d’adresses actives au sein des principales DApps du réseau.

Le réseau Arbitrum regroupe les principales applications décentralisées par adresses actives. Source : DappRadar

Il y a une baisse notable des adresses actives sur 30 jours, même parmi les DApps bien établies comme Uniswap, 1inch, Radiant, SushiSwap et GMX. Par conséquent, si l’on considère la diminution de TVL parallèlement à la réduction de l’activité des utilisateurs, il devient évident qu’il y a une baisse substantielle de la demande pour le réseau. Bien qu’il soit difficile d’identifier une cause unique à ce mouvement, on peut supposer que des chaînes concurrentes telles que zkSync Era et Coinbase’s Base pourraient y avoir contribué.

Les données suggèrent que la correction de 14,5 % d’Arbitrum semble résulter d’une combinaison d’insatisfaction des investisseurs à l’égard du mécanisme de gouvernance et de l’activité terne du réseau, malgré l’offre de frais nettement inférieurs à ceux d’Ethereum. À moins d’une reprise des transactions et d’une expansion de sa base d’utilisateurs, il est peu probable qu’ARB soit en mesure de combler l’écart de performance-prix avec ses concurrents.