29/01/2023
À peine arrivés, déjà oubliés ? Les NFT et le metaverse sont de moins en moins cherchés sur Google

À peine arrivés, déjà oubliés ? Les NFT et le metaverse sont de moins en moins cherchés sur Google

Les sujets et termes de recherche autour des NFT et du metaverse connaissent une franche baisse d’intérêt de la part des internautes depuis plus d’un mois.

Les NFT et le metaverse sont-ils des anges des nouvelles technologies partis trop tôt ? Nous n’irons pas jusque-là, mais disons que l’engouement autour de ces deux phénomènes est bien retombé ces dernières semaines, et ce n’est pas nous qui l’affirmons arbitrairement, mais bien les tendances Google. Car, après avoir atteint le sommet, ne peut survenir que la chute. Toutefois, attention : cette bascule n’est pas forcément rédhibitoire.

Une perte d’intérêt du public pour les NFT et le metaverse depuis la fin du mois de janvier

L’évolution a été signalée par BeInCrypto, qui s’est amusé à faire une petite comparaison de la cote des termes et sujets (les deux types étant regroupés) « NFT » ou « jeton non fongible » et « metaverse », deux grosses tendances de ces derniers mois. Et, après avoir atteint leur apogée à la fin du mois de janvier (surtout pour les NFT), en France et dans le monde, leur popularité est sérieusement en train de décliner.

L’étude de l’évolution est en effet enrichie par l’outil Google Trends, un outil de la firme de Mountain View qui permet de connaître la popularité, à savoir la fréquence à laquelle un terme, une expression ou un sujet a été tapé dans le moteur de recherche Google. Clubic a observé cette tendance de ses propres yeux.

Si l’on prend le temps d’analyser les courbes à l’échelle mondiale, on voit que l’intérêt pour les NFT et le metaverse a baissé à peu près en même temps, depuis les 10 derniers jours du mois de janvier. Les courbes des deux phénomènes sont d’ailleurs au plus bas depuis l’automne dernier, avec une baisse continue à laquelle on assiste depuis fin janvier.

Les NFT, un meilleur potentiel que le metaverse ?

En France, la tendance est presque identique, disons à quelques jours près. Concernant les NFT, la baisse s’est amorcée comme dans le reste du monde, à partir du mois de janvier, mais il y a eu un pic de popularité historiquement haut, atteint le 13 février.

Le metaverse a connu une croissance de popularité soudaine, passant du statut de « quasiment pas évoqué » par le grand public début octobre 2021 à « future grande star de la Tech » un mois plus tard. Il a pour cela été bien aidé par le changement de nom du groupe Facebook, devenu Meta . La tendance s’est ensuite maintenue, en France et sur le reste du globe, jusqu’au début du mois de février.

Une baisse de popularité n’est cependant pas synonyme d’oubli ou de mort numérique, non. L’écosystème des NFT est doucement en train de se consolider, avec un vrai potentiel dans les secteurs du gaming, du sport et e-sport , et de la culture. Le metaverse, lui, fait l’objet d’un véritable intérêt de la part des grandes entreprises et autres acteurs majeurs du numérique. Pour le moment, du point de vue de l’utilisateur, il n’y a pas grand-chose de probant à se mettre sous la dent. L’enthousiasme des pros du secteur a du mal à se propager chez les consommateurs , qui demandent encore à voir.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *